Le comité communal de contrôle citoyen (CCCC) de Tenkodogo

Contrôle citoyen des politiques publiques par les OSC : Oxfam et ses partenaires font le bilan à mi-parcours à Tenkodogo

645 0

Depuis juillet 2018, Oxfam et ses partenaires mettent en œuvre le « projet de renforcement du contrôle citoyen des politiques publiques par les OSC pour une gouvernance favorable aux populations du Burkina Faso ». Le comité communal de contrôle citoyen (CCCC) de Tenkodogo a présenté le bilan à mi-parcours ce mardi 26 novembre 2019.

Dans le cadre du projet de renforcement du contrôle citoyen des politiques publiques par les OSC pour une gouvernance favorable aux populations du Burkina Faso, le comité communal de contrôle citoyen (CCCC) de Tenkodogo a présenté le bilan à mi-parcours. C’était ce mardi 26 novembre 2019 dans la région du Centre-Est.

Magloire Eugène Koudougou, Président CCCC de Tenkodogo, a rappelé que sa structure a été mise en place en mars 2019.

Lire aussi 👉Burkina : Une conférence publique pour garder l’œil sur la gestion du budget national

« Nous contribuons à la participation citoyenne et le suivi budgétaire à travers des interpellations. La population a reconnu la nécessité de la mise en place des CCCC. Nous avons sensibilisé la population sur son rôle dans la cité. Nous avons permis à la population de se rendre compte qu’elle n’est pas seulement des habitants. Mais, les populations doivent être actrices pour le développement de la commune », a-t-il indiqué.

Des marchés et une gare routière réalisés par la commune de Tenkodogo restent toujours non occupés

Des rencontres avec les acteurs de la chaîne de dépense publique, des plaidoyers, des sensibilisations, émission radiophonique sur la fiscalité, sont, entre autres, les activités menées par le CCCC.

« Plus les gens comprennent, plus ils contribuent pour le développement de la commune », a précisé le président du CCCC de Tenkodogo.

Des marchés et une gare routière réalisés par la commune de Tenkodogo restent toujours non occupés. En termes de perspectives, le contrôle citoyen entrevoit de faire des plaidoyers auprès des commerçants et des transporteurs pour l’occupation des infrastructures réalisées.

Justin Yamwemba, responsable du programme citoyenneté active et réduction des inégalités à Oxfam, a laissé entendre qu’il était très satisfait des activités menées par le CCCC de Tenkodogo. « C’est un processus. Le début est prometteur. Si le CCCC de Tenkodogo continue sur cette lancée au bout des trois ans du projet nous aurons beaucoup plus de gens sensibilisés et conscients de la nécessité de participer à la mobilisation de ressources au niveau local », a-t-il fait savoir.

De plus en plus, la population exprime une forte demande de transparence et de redevabilité sur la gestion des biens publics. Les OSC sont appelées  à influencer les politiques et budgets publics de développement.

C’est dans ce cadre que Oxfam et ses partenaires mettent en œuvre le projet dénommé « renforcement du contrôle citoyen des politiques publiques par les OSC pour une gouvernance favorable aux populations du Burkina Faso ». L’objectif recherché à travers ce projet est d’inciter le contrôle citoyen afin d’améliorer la gouvernance locale et la gestion des dépenses publiques. Ce projet intervient dans les communes de Tenkodogo, Kaya et de Dori.

Oxfam et ses partenaires font le bilan à mi-parcours à Tenkodogo
Oxfam et ses partenaires font le bilan à mi-parcours à Tenkodogo

Pour une opérationnalisation plus inclusive de ce projet dans les trois communes d’intervention, un comité communal de contrôle citoyen (CCCC) a été mis en place. Cette structure est chargée de la mise en œuvre du programme de contrôle citoyen au niveau local. Elle est constituée de 10 membres issus des OSC locales.

En rappel, le projet est mis en œuvre par plusieurs structures. Il s’agit du Secrétariat Permanent des ONG (SPONG), l’Organisation pour le renforcement des capacités de développement (ORCADE), le Centre d’étude et de recherche appliquée en finances publiques (CERA-FP).

Ce projet bénéficie de l’accompagnement technique et stratégique de Oxfam, en co-financement de l’Union européenne. L’objectif recherché à travers ce projet  est d’inciter le contrôle citoyen au niveau local pour améliorer la gouvernance locale et la gestion des dépenses publiques.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *