Le ministère en charge du commerce dresse son bilan de 2019

Redevabilité : Le ministère en charge du commerce dresse son bilan de 2019 

324 0

Le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat a dressé son bilan de 2019 ce jeudi 9 janvier 2020 à Ouagadougou.

15 priorités étaient assignées au département du ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat. Il s’agit, entre autres, de créer les conditions pour l’éclosion d’un secteur privé dynamique.

Ce jeudi 9 janvier 2020 à Ouagadougou, le premier responsable du département, Harouna Kaboré, a fait le bilan. Pour l’exercice 2019, 13 137 nouvelles entreprises ont été créées. Egalement, 1 117 demandes de permis de construire dont 645 permis ont été délivrés pour la même période.

Le ministre en charge du commerce a fait savoir que des reformes ont été entreprises pour l’amélioration du climat des affaires au Burkina Faso. Il s’agit des mesures pour faciliter et réduire les délais de traitement des dossiers du département. Dans le même sens, un portail digital a été lancé.

Dénommée  « Porte d’entrée au Burkina Faso », cette plateforme vise à dématérialiser les actes du ministère. Le ministre a expliqué que l’objectif est de permettre à la longue de créer une entreprise en ligne. En matière d’industrialisation, Harouna Kaboré a indiqué que plusieurs actions ont été entreprises en 2019.

Lire également👉 www.peb.bf : Un portail lancé pour faciliter les affaires au Burkina

« L’achèvement des constructions et de l’équipement de l’usine d’égrainage de coton bio à Koudougou dont l’inauguration interviendra en fin janvier 2020. La poursuite du processus de réouverture de l’Ex- Faso Fani pour lequel l’étude de faisabilité du projet a été réalisée et les diligences relatives au montage financier du projet bouclées », telles sont, entre autres, les actions réalisées.

Lire aussi 👉Portail d’entrée au Burkina : Orange Burkina main dans la main avec le ministère du commerce

Concernant l’implantation de l’usine de filature de coton à Koudougou, le ministre a révélé que les concertations sont en cours avec le partenaire japonais. En outre, dans le cadre de l’écoulement des produits de l’industrie nationale, une opération a permis d’enlever un stock d’une valeur de 890 997 500 F  CFA, soit 71% du stock de SAP Olympic. A ce jour, le ministre Kaboré a déclaré qu’il n’y a pas de mévente à la SN SOSUCO et à la SN CITEC.

En matière de lutte de contre la fraude et du contrôle des prix, elle a été intensifiée en 2019 avec l’opérationnalisation de la brigade mobile de contrôle. L’objectif visait à protéger l’économie nationale et d’assurer un climat prospère au développement d’un secteur privé compétitif.

Au titre de la lutte contre la fraude et la contrefaçon en 2019, 1700 tonnes de sucre et 24 000 pneus pour engins à deux roues importées irrégulièrement ont été saisies, selon le ministre. Aussi, plus de 6 millions de sachets plastiques et environ 8000 bouteilles de liqueur frelatée ont été saisis.

Le ministre Harouna Kaboré a estimé un taux de réalisation du plan d’actions prioritaires de 85,7% en 2019 contre 82,15% en 2018.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre