GRAAD

8-Mars 2020 : L’autonomisation des femmes dans le viseur du GRAAD

327 0

En marge de la célébration du  8-Mars, le Groupe de recherche et d’analyse appliquée pour le développement (GRAAD) a initié une journée de partage d’expériences. Il s’agit d’une journée d’échanges avec des femmes leaders dans le milieu entrepreneurial. C’était ce jeudi 5 mars 2020 à Ouagadougou.

Le monde entier célèbre chaque 8-Mars la journée internationale des femmes. En prélude à cette journée le Groupe de recherche et d’analyse appliquée pour le développement (GRAAD) a initié une journée de partage d’expériences. Cette activité s’inscrit dans le concept « repenser le 8-Mars », qui consiste à mettre l’accent sur les réflexions pour l’autonomisation et la promotion des droits de la femme plutôt que des activités festives.

Lire également 👉 Burkina : Le GRAAD réfléchit à la résilience des jeunes face au terrorisme

Le secrétaire exécutif du GRAAD, Dr Damien Lankoandé, a expliqué que l’idée de la journée est de permettre à des femmes entrepreneures de partager leurs expériences avec la jeune génération. Des chefs d’entreprise, des étudiantes, des commerçantes, une équipe de recherche qui mènent des travaux sur le genre et des  journalistes prennent part à cette rencontre.

A écouter le Dr Damien Lankoandé, c’est une journée consacrée aux questions d’entrepreneuriat féminin, d’autonomisation de la femme et les défis futurs à relever par les femmes entrepreneures.

Les participantes à la rencontre de partage d'expériences
Les participantes à la rencontre de partage d’expériences

La directrice de la promotion du genre, Marie Madeleine Ouédraogo, a salué l’initiative. « C’est une bonne chose dans la mesure où des femmes pétries d’expériences partagent leurs connaissances avec la nouvelle génération. On a constaté que les jeunes veulent entreprendre mais ne connaissant pas le terrain, n’ayant pas souvent de référence, ont des difficultés », a-t-elle laissé entendre.

On n’est pas seulement mère, on est aussi actrice pour le développement économique…

En outre, cette activité vise à susciter de l’engouement pour l’entrepreneuriat féminin en s’inspirant des expériences positives des autres.

Simone Zoundi, cheffe d’entreprise dans l’agroalimentaire, a indiqué que le 8-Mars a été un déclic pour les femmes de comprendre et reconnaître leur place dans la société. Elle a profité lancer un appel à la gente féminine. « Les femmes doivent prendre à cœur leur rôle dans la société. On n’est pas seulement mère, on est aussi actrice pour le développement économique de notre pays », a-t-elle ajouté.

En plus de cette journée, le secrétaire exécutif du GRAAD a fait comprendre qu’un clin d’œil sera fait aux femmes déplacées. A cet effet, un don sera fait le jour du 8-Mars dans un site de personnes déplacées internes.

En rappel, créé en 2010, le Groupe de recherche et d’analyse appliquée pour le développement (GRAAD) est un Think Tank spécialisé dans la recherche, la formation et le dialogue politique.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre