COVID-19 au Burkina : L’IST s’adapte en lançant sa plateforme e-campus

420 0
ECOUTER

A cause du COVID-19, toutes les structures d’enseignement et de formation du Burkina ont été obligées de suspendre leurs activités pour stopper la chaîne de propagation du virus. Pour permettre à ses étudiants de poursuivre leurs activités académiques en cette période, l’Institut Supérieur de Technologies (IST) met à contribution les Technologies de l’Information et de la communication. A partir du 6 avril 2020, l’IST passe en mode e-campus, pour permettre aux étudiants de continuer à travailler en restant chez eux.

Si la reprise des cours initialement prévue le 1er avril 2020 a été repoussée au 14 avril, à l’Institut Supérieur de Technologies, les activités reprennent le 6 avril prochain. Face à la pandémie de coronavirus, l’IST a sorti le grand jeu en déployant une plateforme internet multifonctionnelle et interactive pour permettre à ses étudiants de continuer de travailler à distance.

D’ailleurs en matière de formation ouverte à distance (FOAD), l’IST n’est pas à son premier essai. L’institut qui souffle ses 20 bougies en 2020, capitalise 16 ans d’expérience dans les FOAD.

le Directeur Général de l’IST, Dr Issa Compaoré.
Issa Compaoré Directeur Général de IST

«Nous avons l’habitude de faire ça depuis 16 ans mais ça concernait 200 étudiants alors que nous avons plus de 3000 maintenant. Il faut muscler la plateforme et embarquer le corps enseignant et l’ensemble de l’administration de l’école », a confié le Directeur Général de l’IST, Dr Issa Compaoré. 

De l’avis du premier responsable de l’IST, la plateforme multifonctionnelle et interactive déployée par son institut dispose d’une capacité d’accueil de 6400 étudiants en simultané logée dans un serveur dédié. Cette capacité est du reste extensible à 12 800 étudiants, largement suffisant pour supporter tous les étudiants de l’IST et même donner des accès à d’autres écoles.

Lire également 👉Orphelins et veuves des FDS tombées au combat : L’IST témoigne sa solidarité

Des explications fournies par le Directeur Général Adjoint de l’IST Laurent Wati Zoma, le caractère multifonctionnel de la plateforme permet de rendre disponibles les ressources pédagogiques (cours, vidéos, documentations, exercices, évaluations, projets tutorés individuels ou en groupe). La plateforme permet de plus d’organiser des séances synchronisées de présentation, de questions réponses entre les étudiants et les enseignants et de réaliser des vidéos conférence.

« Pour l’instant, précise le Directeur Général Adjoint de l’IST, seront concernés par la plateforme, les cours théoriques. Lorsque la suspension sera levée, nous pourrons organiser les travaux dirigés et pratiques en présentiel ».

Si l’objectif principal est d’assurer la continuité des activités académiques par l’utilisation des TIC, l’initiative vise également à réduire l’impact du COVID-19 sur le déroulement des activités académiques, d’améliorer la culture technologique des étudiants et doter l’IST d’un outil lui permettant de résister à des catastrophes entre autres.

Une telle innovation ne saurait être exempte de contraintes, et les premiers responsables de l’IST en ont pleinement conscience. C’est pourquoi des solutions sont à l’étude, selon le Directeur Général, pour amoindrir ces contraintes qui peuvent mettre en péril les chances de succès de cette initiative.

Le Dr Issa Compaoré invite d’ailleurs les autres écoles et les autorités de tutelle à dupliquer cette initiative pour que du préscolaire jusqu’à l’université, les élèves et étudiants puissent continuer les activités malgré le COVID-19.

 Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre