Fermetures des marchés : Les acteurs du secteur informel solidaires

205 0
ECOUTER

Le Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso (CNEI-BF) a procédé, ce  mardi 07 avril 2020 à Ouagadougou, à la remise de  vivres aux commerçants des marchés fermés. Ce geste vise à soulager les commerçants vulnérables. 

A l’issue de la fermeture des marchés, le Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso (CNEI-BF) a entrepris des démarches pour soulager les commerçants. L’objectif est de permettre aux membres de supporter la période difficile.

A écouter le président du CNEI-BF, Salifou Nikiéma, il s’agissait de demander de l’aide à l’ensemble de la population. Ces actions ont permis de collecter plus de 121 tonnes de vivres. Il s’agit de 116,75 tonnes de riz, 03 tonnes de maïs et de 2,5 tonnes de farine.

Lire également 👉Fermeture des 36 marchés à Ouagadougou : Les acteurs du secteur informel s’engagent pour le respect des textes

Le président du CNEI-BF a fait savoir que six commissions ont été mises en place pour la répartition des vivres. « L’objectif étant que tous les secteurs d’activités de l’économie informelle soient pris en charge par ce don », a-t-il précisé.

Par ailleurs, Salifou Nikiéma a laissé entendre que les acteurs de l’économie informelle des régions bénéficieront également des vivres. Il a profité lancer un appel à toutes les bonnes volontés  de venir en aide aux autres commerçants en difficultés.

En rappel, du 26 mars au 20 avril 2020, 36 sur 80 marchés et yaars de Ouagadougou sont fermés à cause du Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre