Armand Béouindé

Armand Béouindé : « Nous ne pouvons pas nous payer le luxe d’arrêter notre économie parce qu’il y a une maladie »

579 0

Dans l’objectif de réduire la propagation du Covid-19, le gouvernement avait ordonné la fermeture de certains marchés. Fermé depuis le 26 mars 2020, le ministre en charge du commerce a procédé à l’ouverture exceptionnelle du grand marché de Ouagadougou ce lundi 20 avril 2020.

Fermé depuis le 26 mars 2020 pour lutter contre la propagation du Covid-19, ce lundi 20 avril 2020, le marché de Rood Wooko est rouvert à titre exceptionnel. Ainsi, pour parer au risque, des mesures ont été prises.  Il s’agit, entre autres, de la multiplication des poubelles dans le marché, le renforcement du service de sécurité, la mise à disposition des espaces de lave-mains, pas plus de deux personnes dans une boutique, le déploiement des jeunes volontaires pour la sensibilisation des commerçants et des clients dans le marché.

Nous ne pouvons pas nous payer le luxe d’arrêter notre économie parce qu’il y a une maladie

Le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Béouindé, a fait savoir que Rood Wooko est une phase pilote. Selon lui, si les mesures de protection sont respectées et les résultats satisfaisants, les autres marchés vont suivre. Il a également insisté que la prise de température, le lavage des mains est désormais obligatoire pour accéder au marché.

Pise de température avant d'accéder au grand marché
Prise de température avant d’accéder au grand marché

 « Le sens de la circulation au niveau du marché a été réorganisé. La délimitation des espaces, toutes les dispositions sont prises pour éviter une surpopulation et un brassage massif des gens qui vont fréquenter Rood Wooko.

Également un accompagnement du ministère de la jeunesse avec des volontaires Covid-19 pour une présence de deux semaines qui vont former des volontaires commerçants sur place et vont prendre le relais après. Ils auront pour mission de vérifier la distanciation, vérifier la présence des gels hydroalcoolique dans les boutiques, la présence de deux personnes maximum dans les boutiques.

C’est un changement complètement d’habitude. Le Covid-19 ne laissera personne indemne. Le monde va changer il faut que nous puissions nous adapter. Parce que nous ne pouvons pas nous payer le luxe d’arrêter notre économie parce qu’il y a une maladie. Il faut que nous apprenions à vivre avec cette maladie en nous protégeant et en respectant tous les gestes barrières. J’ai espoir que le marché de Rood Wooko sera un très bon exemple et que très prochainement progressivement nous allons ouvrir les 39 autres marchés qui sont sur notre territoire », a indiqué le maire de Ouagadougou.

Lire également 👉COVID-19 à Ouagadougou : Fermeture des marchés et yaars à compter du 26 mars 2020

A l’écouter, pour atteindre cette dynamique, il faut de la rigueur et de la discipline individuelle et collective. Armand Béouindé a invité les commerçants à respecter et faire respecter les mesures de protection. Le ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré, a demandé aux commerçants de respecter les mesures édictées. Il a invité les usagers du marché d’aller à l’essentiel afin d’éviter les attroupements. Par ailleurs, il a fait savoir que des concertations sont en cours pour la reprise des activités dans les autres secteurs, notamment le secteur des transports, des maquis et bars.

Lire aussi 👉Covid-19 au Burkina : Des marchés et yaars fermés à Ouagadougou pour 25 jours

La décision de la réouverture du marché a été saluée par les commerçants. « C’est une bonne chose cette réouverture. On souffrait avec cette fermeture. C’était une vraie galère. Nous allons respecter les mesures édictées par le gouvernement. Nous allons conseiller à nos clients de toujours se désinfecter. Nous demandons aussi la réouverture des autres marchés. Ici nous vendons en gros et ce sont des autres marchés qui viennent chercher pour vendre en détail », a lancé Boubacar Sidiki Nikiéma, commerçant au grand marché.

Boubacar Sidiki Nikiéma, commerçants au grand marché
Boubacar Sidiki Nikiéma, commerçant au grand marché

Jules César KABORE

Burkina 24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *