Le Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso (CNEI-BF)

Ramadan 2020 : Rupture collective de jeûne des acteurs de l’économie informelle

87 0
ECOUTER

Le Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso (CNEI-BF) a organisé une rupture de jeune communautaire au sein de son siège. C’était ce jeudi 21 mai 2020 à Ouagadougou.

Plusieurs personnes ont répondu  à cette rupture collective de jeûne. Après la rupture à 18h25 exactement, les acteurs de l’économie informelle ont procédé à la prière de Magrib. Le président du conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso, Salifou Nikiéma, a précisé que les 10 derniers jours du mois de ramadan constituent une période riche en bénédictions.

A l’écouter, c’est dans cette optique que le CNEI-BF a convié ses membres pour ce moment de partage. Cette rupture de jeûne collective a été l’occasion pour les commerçants de prier pour la paix et la santé au Burkina Faso.

« Nous avons appelé nos doyens de l’économie informelle de venir prier et lire le coran entier pour que Dieu soulage le Burkina Faso. Egalement, nous avons prié pour la prospérité de nos affaires », a indiqué Salifou Nikiéma.

 Lire également 👉Fermeture des marchés au Burkina Faso : Le groupe Top Saho solidaire des acteurs du secteur informel

En outre, il a relevé que la prière est très importante pour pouvoir faire face à toutes les difficultés rencontrées. « Tout ce qu’on fait dans le monde, a besoin de bénédiction. Si Dieu a béni le Burkina Faso, le pays va aller de l’avant. On espère qu’on va vaincre cette pandémie de Covid-19 », a relevé le président du CNEI-BF.

Par ailleurs, il a invité les acteurs de l’économie au respect des mesures barrières afin de contrer la propagation du Covi-19.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre