Burkina Faso : Les dispositions pour la reprise des activités pédagogiques le 1er juin 2020

200 0
ECOUTER

Plus de 800 000 élèves en classes d’examens sont concernées par la reprise des cours le 1er juin 2020 selon le ministre de l’éducation nationale au point de presse du mercredi 27 mai 2020. Il a fait le point des décisions prises en conseil des ministres pour l’achèvement de l’année scolaire 2019-2020.

L’année scolaire 2019-2021 est considérée comme validée pour les classes intermédiaires. Les cours reprennent pour les élèves des classes d’examens, le 1er juin 2020 et un calendrier a été établi pour les examens.

Pour cette reprise le 1er juin des cours des élèves en classes d’examens dans ce contexte de maladie à coronavirus, des dispositions sont prises, à en croire le ministre. « Les enseignants ont été formés. Chaque enseignant aura un module de sensibilisation à sa disposition (…).  Plus de 82 000 cartons de savon sont en train d’être distribués dans les provinces. Les masques au fur et à mesure que nous les obtenons, nous les mettons à dispositions. Nous avons élaboré des affiches avec l’accompagnement du ministère qui seront  dans chaque salle de classe du pays. Nous avons tiré 120 000 exemplaires», a-t-il détaillé.

Par ailleurs, l’arrêt des activités pédagogiques pour les classes intermédiaires ne signifie pas la mise en vacances des enseignants qui tiennent ces classes. Le gouvernement a adopté un décret portant réquisition collective pour l’année 2019-2020 de l’ensemble des enseignants des classes intermédiaires de tous les niveaux d’enseignements du 1er juin au 15 juillet 2020 pour apporter un appui aux classes d’examens qui seront en cours dans l’optique de faire respecter les mesures barrières.

La date de la rentrée scolaire 2020-2021 prévue pour le 1er octobre

Et au ministre d’expliquer qu’«il y a des classes de CM2 où les effectifs font qu’on ne peut pas observer la mesure de distanciation physique. On sera amené à scinder ces classes donc les enseignants des classes intermédiaires sont mis à contribution pour appuyer. Il peut arriver des cas de force majeure où l’enseignant est défaillant pour des raisons de santé alors qu’il tient une classe d’examen. Il va être remplacé par un enseignant de classe intermédiaire pour poursuivre les cours ».

En ce qui concerne les vacataires, le ministre dira que « nous n’avons pas d’engagement vis-à-vis des vacataires. Nous ne pouvons pas prendre de décision par rapport à eux en termes d’appui et autres. A ce niveau, ce sont les responsables d’établissements publics ou privés qui apprécieront et qui pourront faire appel à eux au cas échéant ».

Le gouvernement a aussi demandé que les cours n’étant pas achevés, dans la mesure du possible, chaque enseignant évolue avec ses élèves à la rentrée 2020-2021.

Aussi, il a été  demandé à chaque enseignant de préparer un mémorandum pour faire l’état d’exécution des activités pédagogiques qui ont été menées. Ainsi, s’il venait à être remplacé à la rentrée scolaire 2020-2021, que le remplaçant ait l’information de l’état d’exécution de l’année scolaire passée aux fins de rattrapage.

Pour l’année scolaire 2020-2021, la date du 15 septembre 2020 a été retenue pour la rentrée administrative et le 1er octobre pour la rentrée des classes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre