Burkina : Bientôt un cadre de concertation régional annuel des personnes handicapées

84 0

Les personnes handicapées de la région des Cascades ont exposé leurs doléances à la ministre Laurence Ilboudo. C’est ce mardi 13 octobre 2020 à Banfora.

La région des Cascades a accueilli le forum régional des personnes handicapées. L’objectif général de cette rencontre vise la préparation du forum national prévu pour le 27 octobre 2020.

Ousséni Diakité, coordonnateur régional des personnes handicapées de la région, a exposé les difficultés rencontrées dans la région.

Il s’agit, entre autres, du renforcement du processus d’insertion professionnelle des personnes handicapées avec des activités génératrices de revenus. Egalement, l’augmentation du quota dans le recrutement de la fonction publique et l’adaptation des tables d’accouchement pour les femmes handicapées.

Les personnes handicapées de la région des cascades ont exposé leurs doléances à la ministre Laurence Ilboudo
Les personnes handicapées de la région des Cascades ont exposé leurs doléances à la ministre Laurence Ilboudo

A l’entame des échanges, Laurence Ilboudo, ministre en charge des personnes handicapées, a rappelé que le handicap n’était pas une fatalité. « La personne handicapée n’a pas besoin de pitié. Mais plutôt d’un accompagnement comme toute personne», a-t-elle précisé.

Par contre, concernant les doléances, elle a insisté que la politique du gouvernement prône l’inclusion. Elle a souligné que depuis l’ouverture des concours de la fonction publique aux personnes handicapées, le quota n’a jamais été atteint.

Lors des échanges, certaines doléances ont trouvé des réponses. Par ailleurs, Laurence Ilboudo a invité les personnes handicapées à aller à l’information.

Lire également 👉Acquisition de la carte d’invalidité des personnes handicapées : Le délai raccourci à deux semaines maximum

« Les personnes handicapées savent  qu’elles doivent participer à leur propre promotion et leur protection. Ça c’est déjà un acquis et c’est fondamental. Il faut que la société et les personnes handicapées soient en symbiose. Pour l’accompagnement du gouvernement, le gouvernement fait beaucoup de choses et les gens ne vont pas à l’information. Les doléances exposées aujourd’hui, ce sont des choses qui pouvaient être résolues depuis longtemps. Les gens attendent qu’on vienne leur donner l’information à la maison. Il y a un ministère en charge des personnes handicapées, quand vous avez un problème allez voir les personnes en charge de ces questions. Il faut aller à la source avant d’interpeller.  Ce sont des choses banales que nous pouvons faire tout de suite. Nous faisons beaucoup de choses méconnues des acteurs. Nous sommes un département en charge de la vulnérabilité. Nous allons travailler avec les personnes vulnérables afin de les amener à participer au développement », a-t-elle souligné

à bâton rompus les personnes handicapées de la région ont égrené un chapelet de doléances
A bâtons rompus les personnes handicapées de la région ont égrené un chapelet de doléances

Une réflexion est en cours pour un cadre de concertation régional annuel avant les foras et le forum national.

« Le forum national, c’est tous les deux ans. Nous trouvons que c’est long. Vous avez vu qu’ici nous avons pu régler des problèmes sur le champ. Donc nous avons besoin qu’annuellement un état des lieux soit fait pour anticiper sur la normalisation des projets et programmes. Comme nous avons les gouverneurs dans les régions qui suppléent à l’absence de l’autorité, nous allons placer ces cadres de concertations sous l’égide des gouverneurs. Pour qu’à la fin de ces concertations que ces personnes nous envoient l’état effectif des mises en œuvre pour que nous puissions travailler à ramener cela rapidement avant que nous ayons les fora et le dialogue direct avec le président du Faso pour que les choses soient plus accélérées », a déclaré Laurence Ilboudo.

En rappel, les résultats de l’enquête multisectorielle continue de 2014 indiquent que sur l’ensemble de la population active, on dénombre 2,2% de personnes handicapées.

Jules César KABORE

Burkina 24

 

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *