Etalons du Burkina : La galère continue pour Jonathan Zongo

676 0

Blessé en plein match lors de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2017, l’international burkinabè Jonathan Zongo, 31 ans, n’est toujours pas guéri. Alors que le président du Faso Roch Kaboré avait promis une prise en charge des frais de soins du joueur, l’attaquant des Etalons est toujours dans l’attente.

Trois ans que l’on a plus revu Jonathan Zongo en équipe nationale. L’ancien joueur de l’Union sportive de Ouagadougou ne s’est toujours pas remis de sa blessure. En effet, l’international burkinabè a été victime d’une rupture des ligaments croisés du genou alors qu’il tentait d’enrayer une action du Gabonais Denis Bouanga (50e min) lors de l’opposition le Burkina Faso et le Gabon (1-1).

Cette blessure grave avait nécessité une évacuation sanitaire en Espagne pour l’ancien sociétaire d’Almeria. Après un appel à l’aide, le président du Faso Roch Kaboré avait promis la prise en charge médicale du joueur. Mais, le soutien annoncé semble se faire attendre selon des propos rapportés par le journal Français L’équipe.

« J’ai tapé à la porte un peu partout mais rien, regrette-t-il. J’ai bien reçu de l’aide de Charles Kaboré, l’ancien joueur de l’OM, ou de Jonathan Pitroipa (ex-Rennes et actuellement Paris FC). Charles a payé mes dernières semaines de soins à Cap Breton », a raconté Zongo au journal français L’équipe. Cependant, interrogé en juillet 2017 sur ses problèmes financiers, il avait assuré n’avoir aucun problème.

Toujours dans l’attente

Pourtant des rumeurs circulaient sur son expulsion de son appartement en Espagne. « Expulsé, c’est trop dire. J’habite à Barcelone. Les gars font tout pour que je sois à l’aise. Je n’ai pas de problème dans mon appartement. Je suis dans mon appartement, je suis là. On me soigne, c’est tout », avait affirmé le joueur.

« Si ça se trouve, il a donné de l’argent pour aider Jonathan, explique Modeste M’Bami. Mais comme ça se fait en Afrique, l’argent a peut-être été détourné et n’est pas allé où il devait. Il n’y a qu’une manière de la savoir : il faut que le président Kaboré revoie Jonathan puisque la Fédération lui a tourné le dos. À la suite de cette blessure, il a tout perdu. Que de regrets, il était si prometteur… », soutient pour sa part, le Camerounais Modeste M’Bami, ami et ancien coéquipier de Jonathan Zongo. Les soins que l’international burkinabè a pu se procurer avaient laissé un espoir de retour.

Sans club puisqu’en fin de contrat avec Almeria au moment de sa blessure, il a tenté des aventures en Thaïlande et au  FC Baladone en Espagne. Mais il a vite rechuté rapidement. En difficulté financière, le joueur appelle à l’aide selon le journal L’équipe qui assure qu’il n’a toujours pas reçu d’aide de la part du chef de l’Etat. Il pourrait ne plus jouer au football.



Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. Bonjour a tous, vraiment après cette lecture amère je ne peux y croire comment des individus peuvent être si méchants avec leur frère ,un Monsieur qui a mouillé le maillot qui a combattu corps et âme de fois avec la force du désespoir pour son pays,et en retour on le tourne le dos face a des problèmes de santé c’est méchant c’est diabolique c’est pas humain ,je suis consterné face a cet problème, honte a la fédération honte a tous ceux qui l’on tourné le dos.
    Dans ce cas de figure ,quel exemple on donne aux jeune qui émergent pour l’équipe première?
    J’invite le peuple a montré la voie de la solidarité envers notre frère
    Je lancerai une pétition sur Facebook pour notre frère.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *