Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB)

Burkina Faso : Les transporteurs routiers veulent fumer le calumet de la paix

340 0

La Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) a tenu son congrès extraordinaire ce samedi 6 mars 2021 à Ouagadougou. Selon le président national de la Faîtière, Issouf Maïga, c’est dans l’optique d’unifier les acteurs du transport au Burkina Faso.   

La Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) a vu le jour le 23 février 2020 à Bobo-Dioulasso. Lors de la mise en place de cette structure, 15 sur 19 des organisations des transporteurs ont pris part à la rencontre. Il s’agissait de la Fédération nationale des jeunes commerçants et des acteurs du transport (FENAT), l’Alliance burkinabè des chargeurs et des transporteurs (ABC-Trans), le Syndicat national des jeunes commerçants et transporteurs (SYNAJECT) et le Collectif des transporteurs et chauffeurs routiers du Burkina (CTCRB).

Ainsi, dans l’optique d’intégrer les autres structures, la FUTRB a organisé un congrès extraordinaire ce samedi 6 mars 2021 à Ouagadougou. Des représentants de la Direction générale des transports terrestres et maritimes (DGTTM), de l’Office national de sécurité soutière (ONASER) et de la Mairie de Ouagadougou ont également participé à la rencontre.

Lire également 👉Faitière unique des transports routiers du Burkina : Issouf Maïga élu président à l’unanimité

A écouter le président national de la FUTRB, Issouf Maïga, ce congrès extraordinaire a été suscité pour pouvoir accueillir « nos frères et sœurs transporteurs qui n’ont pas pu effectuer le déplacement à Bobo-Dioulasso ».

« La volonté du gouvernement était affichée de voir un seul interlocuteur unique du monde des transporteurs. Le Chef du gouvernement nous a autorisés depuis février 2020 à tenir notre congrès. Mais il y a eu des empêchements et certains qui n’ont pas pu être à Bobo-Dioulasso ne trouvaient pas beaucoup leur compte au niveau de la faîtière », a-t-il rappelé.

Le congrès extraordinaire Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) de la
Le congrès extraordinaire de la Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) 

Par ailleurs, Issouf Maïga a confié que le président de la Chambre du commerce et d’industrie a beaucoup contribué pour l’union des transporteurs.

« Le but visé est de positionner des postes pour nos frères et sœurs transporteurs qui n’ont pas pu effectuer le déplacement à Bobo-Dioulasso lors de la mise en place de la faîtière. Des postes seront pourvus pour ceux qui arrivent. Personne ne sera frustré dans le monde du transport quant à la représentativité des transporteurs dans les cadres de discussion avec le pouvoir public et autres partenaires.

Un consensus se dégage pour tendre vers une harmonisation au niveau du secteur du transport. Aujourd’hui je pense que ça sera une page qui sera tournée bientôt dans le monde des transporteurs. Ce congrès extraordinaire va nous permettre de les intégrer de façon fraternelle. Ce seront de bonnes nouvelles qui seront annoncées incessamment pour le bonheur de l’économie du Burkina Faso », a-t-il indiqué.

Lire aussi 👉Bisbille dans la gestion du fret au Burkina Faso : Le ministre Dabilgou pointé du doigt

Cependant, une structure manque actuellement à l’appel. Toutefois, le président national de la FUTRB reste convaincu que les transporteurs parleront le même langage.

Concernant le haut conseil des transporteurs du Burkina Faso, l’autre faîtière, Issouf Maïga a fait savoir qu’il ne revient pas à la FUTRB d’annuler ou supprimer la structure. « La vision est de rassembler les transporteurs pour avoir une vision unique », a-t-il déclaré.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *