faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB)

Bisbille dans la gestion du fret au Burkina Faso : Le ministre Dabilgou pointé du doigt

232 0

Les responsables de la faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) a dénoncé une ingérence du ministre en charge des transports, Vincent Dabilgou, dans la gestion du fret. Ils l’ont fait savoir ce mercredi 27 janvier 2021 à Ouagadougou lors d’un point de presse.

Depuis le début de janvier 2021, les transporteurs routiers rencontrent des difficultés dans la gestion du fret en provenance et à destination du Burkina Faso. Une difficulté de trouver un représentant des transporteurs serait la cause.

Ainsi, les responsables de la Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) estiment que leur organisation est « la seule interlocutrice de l’Etat dans le cadre de l’amélioration des conditions des transporteurs ». Cependant, les membres de la FUTRB déplorent une ingérence du ministre en charge des transports, Vincent Dabilgou, dans l’organisation des transporteurs.

Lire également 👉 Gestion du fret au Burkina : La livraison du bon de chargement divise des transporteurs

« Au 31 décembre 2018, le ministère en charge du transport a dénombré 19 structures légales intervenant dans le secteur du transport routier. Le 23 février 2020 à Bobo-Dioulasso, 15 structures sur 19 ont  mis en place la faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) à la demande du gouvernement. Cette structure a été félicitée par le conseil des ministres du 26 février 2020 », a rappelé le secrétaire général de la FUTRB, Bonaventure Kéré.

Par contre, le 14 mars 2020 le Haut conseil des transporteurs du Burkina Faso (HCT-BF), une autre faîtière, a vu le jour.

A écouter Bonaventure Kéré, convoqué le lundi 20 avril 2020 par le ministre en charge de l’administration territoriale et la ministre déléguée et les responsables du Haut conseil des transporteurs (HCT), « nous informant d’une erreur de délivrance d’un récépissé d’association au HCT le vendredi 17 avril 2020 et nous invitant à une fusion ».

De même, il a brandi une correspondance du premier ministre datant du 27 juillet 2020 faisant état que la FUTRB était l’unique interlocutrice dans le secteur du transport.

« Notre ministre de tutelle persiste pour imposer aux transporteurs, aux PTF et au gouvernement cette association qui a obtenu son récépissé par erreur. Pourtant, la mise en place de notre faitière n’empêche pas la création d’autres associations de transporteurs routiers qui ont l’obligation d’adhérer à la FUTRB, condition sine qua none, pour s’adresser aux pouvoirs publics », a déclaré le secrétaire général de la FUTRB.

Lire aussi 👉Gestion du fret au Burkina Faso : Les chauffeurs plaident pour une unification des faîtières de transporteurs

Il a insisté que les membres de la FUTRB sont exclusivement des personnes morales et que le HCT est une association et non une faitière de transporteurs routiers. Selon Bonaventure Kéré, le HCT est fabriqué par le ministre Vincent Dabilgou pour diviser les transporteurs routiers. « Le ministre, au lieu d’œuvrer à la cohésion entre les transporteurs, se retrouve être l’artisan de la division en cultivant la haine. Nous, acteurs du secteur transport routier, dénonçons avec vigueur cette attitude contraire aux directives et orientations données par le gouvernement », a-t-il indiqué.

Alors, les responsables de la FUTRB en appellent au président du Faso, au Premier ministre afin que « notre ministre de tutelle soit interpelé pour qu’il cesse ses agissements contraires aux engagements pris par le chef du gouvernement dans la mise en place de notre faitière ».

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. Mr Bonaventure Kere arrête de distraire la population . Le courrier du premier Ministre dont vous parlez est un arrangement entre vous et le P M . Des décisions d une telle importance se décide en conseil de ministre après rapport du ministre de tutelle en entant que premier responsable. Pas entre Maiga dont vous êtes le griot et le P M

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *