Caisse des dépôts et consignations du Burkina Faso (CDC-BF)

Burkina Faso : Opérationnalisation de la Caisse de dépôts et consignation

214 0

Le comité stratégique du programme d’appui à la Caisse de dépôts et consignation du Burkina Faso (CDC-BF) a tenu par visioconférence une réunion, ce vendredi 26 mars 2021. La rencontre a été organisée par la CDC-BF, l’Agence française de développement (AFD), la Caisse de dépôts de France et Expertise France.

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme triennal 2021-2024 de la Caisse de dépôts et consignation du Burkina Faso (CDC-BF), le comité de pilotage a tenu une rencontre ce vendredi 26 mars 2021 par visioconférence. Ainsi, l’évaluation du programme d’appui à la CDC-BF et les perspectives ont été discutées par les participants.

Le ministre en charge des finances et de  l’économie, Lassané Kaboré, a rappelé que la CDC-BF a bénéficié de l’accompagnement financier d’environ deux milliards de FCFA de la part de l’Agence française de développement (AFD). Egalement, un appui technique de CDC-France et Expertise France a permis la création et l’opérationnalisation de CDC-BF.

Lire également 👉Caisse de dépôts : Paul Kaba Thiéba a prêté serment

En plus, Lassané Kaboré a fait savoir que cet accompagnement s’est concrétisé par divers appuis ayant permis de porter la CDC-BF sur les fonts baptismaux. Il s’agit, entre autres, de la réalisation du business plan, de l’élaboration du modèle prudentiel, les procédures opérationnelles et la réalisation d’études.

En outre, dans le cadre du programme triennal 2021-2024, la CDC-BF bénéficie d’un appui financier de la part de ces partenaires.

Le comité stratégique du programme d’appui à la Caisse des dépôts et consignations du Burkina Faso (CDC-BF) a tenu par visioconférence
Le comité stratégique du programme d’appui à la CDC-BF a tenu par visioconférence une rencontre

Accompagner la structuration de la CDC-BF, appuyer la structure dans l’élaboration de sa stratégie d’investissement et de son plan d’affaires, renforcer les capacités des agents et des membres de la commission de surveillance par des formations et des voyages d’études, contribuer à la réalisation d’études de faisabilité et à la mise en œuvre de projet d’investissements pilotes prioritaires, telles sont, entre autres, les différentes actions prévues dans le programme triennal.

De même, le ministre en charge des finances et de  l’économie a laissé entendre que le gouvernement burkinabè souhaiterait que la CDC-BF et l’AFD puissent étudier les possibilités d’un accord de partenariat en vue de financements conjoints sur les projets structurants d’intérêt général.

La rencontre a été organisée par la CDC-BF, l’Agence française de développement (AFD), la Caisse des dépôts de France et Expertise France
La rencontre a été organisée par la CDC-BF, l’AFD, la Caisse des dépôts de France et Expertise France

A noter que la CDC-BF est un instrument qui devrait mobiliser des ressources endogènes pour permettre de financer le développement du Burkina Faso. Le directeur général de la CDC-BF, Paul Kaba Thiéba, a expliqué que cette institution vise à centraliser la gestion financière de l’épargne institutionnelle pour le développement à long terme.

Lire aussi 👉 Caisse des dépôts et de consignations : Le Premier ministre rassure les acteurs  

Selon lui, la CDC-BF est un instrument privilégié du financement endogène du développement du Burkina Faso. Il a pris l’exemple de la construction d’un hôpital, d’une université, d’un abattoir frigorifique et d’une centrale solaire qui nécessite un investissement à long terme.

Par ailleurs, le directeur général de la CDC-BF a souligné que la CDC-France a plus de 200 ans d’expérience dans le domaine.

« Il faut s’inspirer de ce qui a été fait et qui a eu des impacts positifs et essayer de le mettre en place chez nous ici. On ne peut pas financer le développement d’un pays avec de l’aide extérieure. Il faut mobiliser de l’épargne locale», a-t-il indiqué.

Concernant le mécanisme de financement de l’institution, il a relevé qu’il s’agit de centraliser les fonds publics au niveau de la CDC-BF. Il s’agit, entre autres, de l’épargne populaire issue de la Caisse nationale d’épargne (CNE), la Caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO) et la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Paul Kaba Thiéba a ajouté que le processus d’opérationnalisation de la CDC-BF est en cours.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *