l’institut supérieur de technologies (IST) Wayalghin

Concours de pitch des entrepreneurs en Côte d’Ivoire : Des étudiants d’IST Wayalghin remportent le 1er prix

425 0

A l’issue de la compétition de concours Pitch des entrepreneurs organisé le 30 avril 2021 en Côte d’Ivoire, les étudiants de l’Institut supérieur de technologies (IST) Wayalghin ont remporté le premier prix. Les étudiants en maintenance biomédicale ont défendu un projet sur un incubateur néonatal. Ce mercredi 5 mai 2021 à Ouagadougou, les lauréats ont présenté leur prix à la direction de l’institut.

Après leur succès au niveau national à la Foire universitaire et scolaire de Ouagadougou (FUSO) 2021, le groupe Leader Tech de l’IST Wayalghin s’est imposé au Forum INDIMAJ AFRICA 2021 lors du concours de Pitch des entrepreneurs le vendredi 30 avril 2021 à Abidjan. Ce groupe est composé de 7 étudiants tous issus de la filière maintenance biomédicale.

La représentante des lauréats, Nadia Traoré, a expliqué que le concours Pitch des entrepreneurs consistait à défendre un projet innovateur. Ainsi, l’équipe du Burkina Faso a présenté un projet sur un incubateur néonatal.

l’équipe du Burkina Faso a présenté un projet sur un incubateur néonatal
L’équipe du Burkina Faso a présenté un projet sur un incubateur néonatal

« Incubateur néonatal en français facile, c’est une couveuse pour bébés. Les couveuses, c’est pour sauver des vies. Beaucoup de bébés naissent prématurés. Malheureusement, on n’a pas assez de couveuses pour garder ses bébés et beaucoup perdent la vie. Et si on arrive au bout de ce projet, je crois qu’on va sauver énormément de vie. Car on tient à mettre ces couveuses sur le marché et à des prix moins élevés », a-t-elle relevé.

Concernant la particularité de cette couveuse, elle a indiqué que le dispositif est muni d’une caméra et le tout est manipulable à travers une application. « A distance on peut commander la couveuse. Ça permet de faciliter le travail de l’infirmière et permettre aux parents de voir le bébé à distance. Grace à une tablette ou un smartphone les parents peuvent voir et surveiller leur bébé à distance », a souligné Nadia Traoré.

En plus, elle a précisé que les couveuses coûtent extrêmement cher car elles sont essentiellement importées. Cependant, elle a fait savoir qu’en Afrique, « nous sommes les deuxièmes à avoir réalisé un prototype après le Cameroun ». Elle a laissé entendre que le groupe est déterminé à poursuivre et à améliorer le prototype.

Lire également 👉 Formation académique : IST campus Wayalghin offre un laboratoire en génie civil aux étudiants

« Une couveuse c’est pour sauver la vie des bébés. Un incubateur néo natal, c’est l’espoir de vie d’un prématuré et c’est les larmes de joie d’une mère », a lancé la représentante du groupe.

La représentante des lauréats, Nadia Traoré
Nadia Traoré, la représentante des lauréats

Le directeur du campus de Wayalghin, Wati Laurent Zoma, est très fier de ses étudiants. Pour lui, les étudiants ont prouvé que la formation offerte par l’IST est de qualité et développe des compétences directement employables.

« C’est une satisfaction du devoir accompli. Ça veut dire que quand nous voyons un trophée comme ça, remporté par des étudiants, cela veut dire que les enseignants, les encadreurs et l’administration ont fait leur travail. En allant se comparer à d’autres étudiants et des non étudiants au niveau international et revenir avec un trophée et de surcroît le premier prix, je pense que pour nous en tant qu’une école qui forme des étudiants, c’est le signe vraiment que nous développons des compétences directement employables », s’est réjoui Wati Laurent Zoma.

Cependant, il s’est engagé à accompagner les étudiants jusqu’à la finition du prototype et la certification du produit avant l’étape de mise en production.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *