Journées Economiques du Burkina Faso 2021: Faire du Burkina une destination d’affaires

Le Burkina Faso organise les 7 et 8 octobre 2021 les Journées Economiques du Burkina Faso (JEB). Ces journées qui visent à consolider les relations économiques et commerciales du Burkina Faso avec ses pays partenaires se tiennent cette année en mode présentiel et virtuel sur le thème « Stratégie de relance de l’économie burkinabè : quelles opportunités pour les investisseurs ». La Belgique, le Luxembourg, le Brésil, l’Italie, la Russie et la Turquie sont les pays hôtes de cette 7e édition des JEB. La cérémonie d’ouverture a eu lieu ce jeudi 7 octobre 2021 à Ouagadougou. 

Après la 6e édition tenue en 2013 à Séoul en Corée du Sud, le Burkina Faso s’ouvre à nouveau aux investisseurs étrangers à travers l’organisation de la 7e édition des Journées Économiques du Burkina Faso (JEB).

Pandémie de Covid-19 oblige, la présente édition se fait non seulement en présentiel mais surtout en ligne à partir des représentations diplomatiques du Burkina dans les six pays hôtes que sont la Belgique, le Luxembourg, le Brésil, l’Italie, la Russie et la Turquie. 

Malgré une situation sécuritaire difficile aggravée ces dernières années par le Covid-19, le Burkina Faso reste un pays attractif pour les investisseurs étrangers. Le volume des agréments au code des investissements s’est accru de 38 en 2016 à 106 en 2019, preuve que le pays bénéficie de la confiance des investisseurs privés.

Anne Louise Go, ministre déléguée à l’artisanat: « le Burkina reste un pays qui offre plusieurs opportunités d’investissement »

En effet, selon la ministre déléguée à l’Artisanat, Anne Louise Go, représentant le Premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré lors de la cérémonie d’ouverture des JEB, « le Burkina reste un pays qui offre plusieurs opportunités d’investissement dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de l’industrie, des mines et carrières, des bâtiments et travaux publics, de l’énergie, du tourisme et de l’hôtellerie, des technologies de l’information et de la communication ».

D’ailleurs les opportunités à explorer dans ces secteurs respectifs seront présentées au cours de ces deux jours que durera les Journées Economiques du Burkina.

 Intervenant à la cérémonie d’ouverture par visioconférence depuis Genève, le ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, Harouna Kaboré louant les capacités de résilience du Burkina à travers la tenue de ces JEB, a formulé le souhait qu’au cours des échanges, la partie burkinabè puisse offrir le maximum d’informations aux partenaires pour qu’ils continuent à adorer la destination Burkina et à venir faire des affaires.

Pour ce faire, des rencontres virtuelles B to B et e-B50 sont organisées avec les partenaires des pays hôtes des JEB 2021 au sortir desquelles des liens d’affaires mutuellement avantageux entre les opérateurs économiques burkinabè et ceux des pays hôtes seront tissés. 

C’est en tout cas, le souhait du Président Directeur Général de Coris Holding, Idrissa Nassa, parrain des JEB 2021, pour qui ces Journées économiques constituent « une excellente opportunité offerte au secteur privé burkinabè, fortement affecté par la pandémie de Covid-19 mais aussi par le contexte sécuritaire, de rechercher et de tisser des partenariats à même de lui permettre de renouer avec la croissance ».

Les opérateurs économiques burkinabè espèrent nouer de solides relations d’affaires avec leurs partenaires  lors de ces JEB.

Ces journées contribueront sans doute au renforcement du courant d’affaires entre notre pays et les pays d’accueil, renchérit pour sa part le Vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina, Mamady Sanoh. « Cette manifestation permettra d’exploiter nos potentialités économiques mutuelles pour rehausser le volume et la valeur des échanges commerciaux entre notre pays et les pays hôtes », espère-t-il.

Il faut rappeler que la première édition des JEB a eu lieu à Paris en 2001. Ensuite, ont suivi celles de 2004 (Canada), de 2005 (Paris – Toulouse), de 2006 (Vienne), de 2008 (Paris – Lyon) et de 2013 à Séoul en Corée du Sud.

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page