Claude Aimé Tassembedo invite Roch Kaboré à s’inspirer de son Projet de société

Ceci est une déclaration sur la situation nationale du Dr Claude Aimé Tassembedo, unique candidat indépendant des treize partants lors de l’élection présidentielle de novembre 2020.

Peuple du Burkina Faso !

Une année s’est écoulée, jour pour jour, après l’élection présidentielle qui a désigné le président de notre pays pour les cinq (05) prochaines années.

Moi, Docteur Claude Aimé  TASSEMBEDO, refusant la démission, avait invité tous les citoyens burkinabè au Faso de partout dans le monde, épris de paix, de patriotisme, de progrès social et d’idéal panafricaniste à me rejoindre pour une révolution démocratique et citoyenne aux élections couplées du 22 Novembre 2020.

Le 05 août 2020, d’ailleurs, prenant les Burkinabè à témoins, j’indiquai ceci : « L’analyse de la situation socio-politique et économique de notre très chère patrie,  le BURKINA FASO, permet de constater une morosité et un déclin vertigineux. A cela s’ajoute une crise sécuritaire déprimante pour les populations et révoltante pour les forces de défense et de sécurité qui ne sont pas accompagnées à la hauteur  des sacrifices et des défis qui sont les leur ».

Aujourd’hui, j’aurai aimé avoir tort. Hélas !

De la moralité des politiques, le rapport 2020 du REN/LAC est venu convaincre ceux qui en doutaient encore que « la faim justifie leurs moyens ». Il en  ressort que le MPP (Mouvement du Peuple pour le Progrès) était impliqué dans 60,9% des actes de corruption électorale. Le parti au pouvoir est suivi du CDP (Congrès pour la Démocratie et le Progrès) avec 11,6%, de l’UPC (Union pour le Progrès et le Changement) 9,2%, d’AGIR Ensemble 2,27%, du NTD (Nouveau Temps pour la Démocratie) 2,2% ».

Le pays enregistre selon la FAO la plus importante augmentation des prix des produits alimentaires est depuis 2011. A titre illustratif, les prix du mil, du sorgho blanc et du maïs ont connu au 3e trimestre de 2021, une augmentation respective de 13,21; 14,51 et 31,4 % par rapport aux prix relevés à la même période en 2020.

Le nombre total de personnes déplacées internes (PDI) est passé officiellement à 1 312 071 personnes à la date du 30 juin 2021. Des chiffres largement dépassés avec les nombreuses incursions terroristes sur plusieurs parties du territoire depuis cette date.

L’insécurité a également entrainé à la date du 31 octobre 2021, la fermeture de 2 877 établissements, la mise hors classe de 344 363 élèves dont 159 751 filles et de 9 221 enseignants dont 3 161 femmes. Le tableau du bilan est effroyable, plus de 2 000 morts avec des familles abandonnées dans la précarité et l’indifférence totale.

Au regard de cette situation inquiétante à plus d’un titre qui nous interpelle tous, nous sommes davantage convaincus que renouer avec les valeurs d’intégrité, de travail dans la discipline et la méritocratie est indispensable à notre développement holistique.  C’est pourquoi, j’interpelle le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à reconnaitre humblement que son modèle de gouvernance a montré ses limites. Je l’invite donc à s’inspirer de notre Projet de société, « La révolution politique en marche » afin de sauver notre pays de la situation dans laquelle il l’a plongé. Il devra entre autres :

  • Mettre en place un gouvernement de combat intégratif et non partisan, vertueux et axé sur les résultats ;
  • Créer les conditions de la sécurisation totale du territoire et l’instauration d’une paix durable ;
  • Organiser les bases sociales et juridiques de la réconciliation nationale et de la redevabilité ; gage d’une cohésion sociale indispensable à l’émergence et au progrès socio-économique du Faso ;
  • Promouvoir une économie sociale dont les fruits doivent être ressentis dans le panier de la ménagère et non vantée au baromètre des chiffres ;
  • -…

Quoi qu’il advienne, je suis engagé pour le sacerdoce dont le but est et reste la servitude à Dieu, à la Nation, à l’Afrique et pour un monde à visage humain.

Je vous remercie

Docteur Claude Aimé  TASSEMBEDO  

Écouter l’article


B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page