Ablassé Ouédraogo : « L’opposition fera tout pour faire capoter cette initiative »

869 51

Le Conseil des ministres extraordinaire du 21 octobre 2014  a décidé de soumettre à l’Assemblée nationale, un projet de loi portant convocation d’un référendum sur la révision de l’article 37 de la Constitution. Ablassé Ouédraogo, membre de l’opposition politique burkinabè et président du Faso Autrement, joint au téléphone par Burkina 24, a donné ses premières impressions sur cette décision du gouvernement.

Ablassé Ouédraogo fait d’abord un constat. Le gouvernement a finalement décidé de passer par le référendum au lieu de la voie parlementaire. Ce qui, aux yeux du président du Faso Autrement, est un recul de la part du pouvoir.

« On constate que beaucoup de choses ont changé au Burkina Faso et le gouvernement ou le pouvoir a revu ses ambitions par rapport à la modification de l’article 37 parce qu’on pensait initialement qu’il serait allé directement demander la modification avec les 3/4 qualifiés des députés, c’est-à-dire 96 députés sur 127 », a-t-il expliqué au téléphone à Burkina 24.

Ce recul, Ablassé Ouédraogo le met au crédit de la « pression populaire » qui a soif de changement et d’alternance. Mais que fera l’opposition politique, qui depuis plus d’une année, a marqué son refus non seulement de la révision de la clause limitative des mandats présidentiels mais également du référendum ?

« Le gouvernement est sur la corde raide »

Ablassé Ouédraogo, qui est également député à l’Assemblée nationale, indique qu’il faudrait d’abord au gouvernement de franchir la limite du temps. « Le règlement intérieur (de l’Assemblée, ndlr) indique qu’il faut déposer les projets de loi dans les 30 jours qui suivent l’ouverture de la session, rappelle-t-il.

 L’ouverture de la session a été faite le 24 (septembre, ndlr). Normalement, les 30 jours, c’est le 23 (octobre, ndlr). Aujourd’hui nous sommes le 21 (octobre). Le gouvernement est donc sur la corde raide.  Ils n’ont plus de marge de manœuvre ».

En plus de cet obstacle temporel, le député du Faso Autrement indique que le pouvoir trouvera l’opposition sur son chemin.  « Pour ce qui est de l’opposition, notre démarche ne va pas varier et nous ferons tout pour faire capoter au niveau de l’Assemblée cette initiative, on fera tout pour empêcher au pouvoir d’avoir les 64 voix sur 127, c’est-à-dire la majorité simple », déclare-t-il.

« Aujourd’hui, personne n’est moins sûr de ce que l’Assemblée peut donner au niveau des votes »

D’abord, l’action de l’opposition se fera donc sentir à l’hémicycle. Mais comment l’opposition espère-t-elle barrer la voie au parti au pouvoir puisque ce dernier dispose déjà  de 70 députés plus 11 autres députés issus de la  mouvance présidentielle ?

« Aujourd’hui personne n’est moins sûr de ce que l’Assemblée peut donner au niveau des votes », déclare Ablassé Ouédraogo, qui rappelle que des députés du CDP seraient favorables au Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et qu’il n’évoque pas « ce qui peut intervenir » au niveau du groupe de la mouvance présidentielle. En plus, l’ADF/RDA s’est déclarée pour la limitation des mandats présidentiels. « Le pouvoir est sur la corde par rapport à ses velléités de modifier l’article 37 », est convaincu Ablassé Ouédraogo.

« D’autres actions en dehors du parlement » pourraient également intervenir. Une Assemblée générale des partis politiques de l’opposition aura d’ailleurs lieu en début de soirée ce 21 octobre et une déclaration de l’opposition sera faite, a informé le président du Faso Autrement.

Abdou ZOURE
Burkina 24

Lire aussi
 
 


Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 51 commentaires

  1. Ls gas j vs di hein Blaise la ou il es il a peur plus qe un chien q’on afraid la maintena il a deja realizer qe le Burkina nai pa lui seulema c’7 le peuple….

  2. il faut que ce gars ce tais un peu.car le peuple a d?j? fait son choix en partant pour le r?f?rendum..et personne ne pourra venir nous faire changer cela de la t?te..
    le peuple a d?cider.

  3. Soyons integres. Celui qui aime son peuple ne le livre pas imperialistes et aux sauve souries sangunaires et aux vempires economiques. Blaise n a jamais aim? le Burkina soyons en sur. La patrie ou la mort nous Vaincrons

  4. Je pense que l’?go?sme chronique de notre dictateur l’am?ne au d?lire. Il est convaincu de son apog?e mais pouss? par une force malsaine. Nous, g?n?ration consciente allons lutter afin de sortir notre ch?re patrie dans ce couchemar endurci. Vive le Burkina Faso. T?nd yama yaa y?i woto.

  5. Il Etait Arriv? Au Pouvoir Par Traitrise, Dans Le Feu Et Le Sang.
    Il S’y Est Maintenu Par Assassinats,pyromanie,vols,trahison…Et N’a Jamais Pu Chang?.
    Malheureusement,il En Sortit Comme Il Est Venu!
    Quel Dommage, Pauvre Blaise! R.I.P!

  6. Blaiso fonce droit au mur,sans doute se cognera sans pouvoir se relever.Il peut tout faire avec c? dput? mais le peuple sera sans piti? 7fois ci,on la trop dorlot?.La patrie ou la mort nous vaincrons!

  7. La fum?e blanche est sortie du palais pr?sidentiel de Kossyam. Le Conseil extraordinaire des ministres de ce mardi 21 octobre 2014 a d?cid? d?introduire un projet de loi ? l?Assembl?e nationale en vue de convoquer un r?f?rendum sur la modification de l?article 37 de la Constitution, limitant ? deux le nombre de mandats pr?sidentiels source BURKINA 24 MAIS CELA RETIENT MON ATTATION MOIDIFIER LIMITANT A DEUX LE NOMBRE DE MANDAT SI LA REVISION VA DANS LE SENS DU VERROUILLAGE ?LE M37 SOUTIENDRA CETTE REVISION

  8. La fum?e blanche est sortie du palais pr?sidentiel de Kossyam. Le Conseil extraordinaire des ministres de ce mardi 21 octobre 2014 a d?cid? d?introduire un projet de loi ? l?Assembl?e nationale en vue de convoquer un r?f?rendum sur la modification de l?article 37 de la Constitution, limitant ? deux le nombre de mandats pr?sidentiels source BURKINA 24 MAIS CELA RETIENT MON ATTATION MOIDIFIER LIMITANT A DEUX LE NOMBRE DE MANDAT SI LA REVISION VA DANS LE SENS DU VERROUILLAGE ?LE M37 SOUTIENDRA CETTE REVISION

  9. Le peuple est ? la hauteur de contrer ce projet de diable. Aussi bon conseiller soit il , il s attribue ce qu il d?conseilla ? son ami Tandja ex chef d ?tat nig?rien d?boulonn? du pouvoir. C est l occasion de se r?signer parce qu il n aurait pas eu le quorum des 3/4 et dirait il “je prends acte” . Si le contraire se produisait le peuple saura d?busquer les faux d?put?s et les dissoudre avec ce r?gime forcen?. La vraie d?mocratie va triompher. Au peuple victoire

  10. Nous ne faisons pas confiance aux d?put?s.Cher compatriote le meilleur moyen d’?viter la modification de l’article 37 est de passer par la d?sob?issance civile.cela suscite la participation de tout le monde.

  11. Le stratege militaire se trompe de champ de bataille! Il se trompe d’epoque. Il ne sait pas que le monde a chang?. De cette meme facon, il ne sais pas qu’il est deja dans la poubelle de l’histoire. C’est fini Blaise tu as rater une belle occasion de te faire respecter par le monde entier. Dommage de voir la decandence d’un homme que le monde avait commence ? pardonner !

  12. Que Dieu le pardonne, Blaise Compaor? ne sait pas ce qui l?attend en 2015. La patience du peuple Burkinab? a des limites, surtout quand 98% de ce peuple, ethnies confondus se patientent. Le referendum aura un r?sultat de 98% de oui et truquer, l?article 37 sera modifier pour un pouvoir a vie, qui se terminera a un pouvoir de malheur, comme me pr?disait un indien averti. Pr?parons les tombes.

  13. au CDP,ils ont tous peur de Blaise sinon combien seraient heureux de repr?senter le parti en 2015.
    “Mieux vaut ?tre roi des enfers que d??tre esclave au paradis”.

  14. Pendant qu’on annule SIAO-Somet UA et on demande de nous aider a se pr?parer contre EBOLA, les gens veulent d?penser des milliards pour faire referendum. Wala? si jamais…….A salam

  15. La d?sob?issance civile est le refus assum? et public de se soumettre ? une loi, un r?glement, une organisation ou un pouvoir jug? inique par ceux qui le contestent, tout en faisant de ce refus une arme de combat pacifique. Si la d?sob?issance civile est une forme de r?volte ou de r?sistance, elle se distingue pourtant de la r?volte au sens classique. La r?volte classique oppose la violence ? la violence. La d?sob?issance civile est plus subtile : elle refuse d’?tre complice d’un pouvoir ill?gitime et de nourrir ce pouvoir par sa propre coop?ration.Chassons l’usurpateur!

  16. Non il ne faut pas parler du peuple ici, ils utilisent le peuple pour l?gitimer leurs forfaitures, on sait quel pr?sident pensait ? son peuple! Ce peuple qu’on a livr? ? l’inflation? Ce peuple qu’on a livr? au PAS avec des privatisations sauvages, ce peuple qu’on ? livr? aux multinationales? C’est de ce peuple l? qu’on parle? Soyez zen ce peuple l? refusera tout pouvoir oppresseur.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *