Révision de l’article 37 : Un projet de loi à l’Assemblée nationale pour convoquer un référendum

1267 252

La “fumée blanche” est sortie du palais présidentiel de Kossyam. Le Conseil extraordinaire des ministres de ce mardi 21 octobre 2014 a décidé d’introduire un projet de loi à l’Assemblée nationale en vue de convoquer un référendum sur la modification de l’article 37 de la Constitution, limitant à deux le nombre de mandats présidentiels.

En se basant sur   l’application du titre 15 de la constitution, le conseil des ministres a décidé de voter un projet de loi qui sera soumis à l’Assemblée nationale en vue de  convoquer un référendum sur la modification de l’article 37 de la constitution. C’est ce qu’a laissé entendre le ministre burkinabè en charge de l’administration territoriale, Jérôme Bougouma, à l’issue du Conseil.

Jérôme Bougouma, ministre de l'administration territoriale, après le Conseil des ministres extraordinaire du Mardi 21 octobre 2014.
Jérôme Bougouma, ministre de l’administration territoriale, après le Conseil des ministres extraordinaire de ce Mardi 21 octobre 2014 à Kossyam. (©Burkina24)

« Par application du titre 15 de la constitution, le Conseil extraordinaire des ministres a adopté un projet de loi portant révision de la Constitution qui sera soumis à l’assemblée nationale en vue de la convocation du référendum (…). La date sera donnée après le vote de l’Assemblée nationale », a-t-il dit in extenso.

Mais aucune information n’a été divulguée sur un éventuel remaniement ministériel.

Noufou KINDO
Burkina24

Lire aussi :

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Il y a 252 commentaires

  1. Prie dieu pour la paix celui qui veu bruler le pays dieu le brulera. Incha allah et le Faso reste toujours le Faso

  2. les gars du MPP et de l?opposition en general ont peur d’aller au r?f?rendum parce qu’ils ne sont pas s?re que la majorit? du peuple partage leur avis. s’ils vont au r?f?rendum ils ne sont pas sure de gagner

  3. La parole du pr?sident menteur, du pays ces hommes int?gres: il disait ceci le 07 juillet 1997 dans Sidwaya, le n?3296 : ? Je vais vous dire franchement, l? o? je suis, ce qui me ferait le plus plaisir, ce n’est pas de rester ?ternellement ? la t?te du Burkina Faso. Mais c’est plut?t de voir un jour apr?s moi que les structures fonctionnent, que la constitution est respect?e et appliqu?e. Je crois que cela serait pour moi le plus grand plaisir. Ce qui me pr?occupe, c’est de voir comment le syst?me auquel je crois peut fonctionner avec des Burkinab? sans moi. ? C’est une affirmation du Pr?sident Compaor? en 1997. .

  4. La parole du pr?sident menteur du pays ces hommes int?gres ils disait ceci le 07 juillet 1997 dans Sidwaya, le n?3296 : ? Je vais vous dire franchement, l? o? je suis, ce qui me ferait le plus plaisir, ce n?est pas de rester ?ternellement ? la t?te du Burkina Faso. Mais c?est plut?t de voir un jour apr?s moi que les structures fonctionnent, que la constitution est respect?e et appliqu?e. Je crois que cela serait pour moi le plus grand plaisir. Ce qui me pr?occupe, c?est de voir comment le syst?me auquel je crois peut fonctionner avec des Burkinab? sans moi. ? C?est une affirmation du Pr?sident Compaor? en 1997. .

  5. Je suis surpris de tout ce que je suis entrain de lire et qui vienne des boukinabes.c’est a croire qu’ils sont presque tous yponogises par ce dictateur sanguinaire qui pense qu’il est immortel.mais bient?t Dieu lui montrera qu’il n’est qu’un simple humain.Fr?res du boukina changer le monde et l’Afrique sont entra?n de changer et c’est chaque peuple qui sera l’instigateur de son changement.Piti? pour vous si vous en serai incapable

  6. La v?rit? est qu?une partie des Burkinab?, les partisans de l?opposition, minoritaires ? l?Assembl?e nationale, joue ? faire peur aux autres Burkinab? transformant le d?bat politique,??en une guerre de tranch?es o? ceux qui se prennent pour les bons citoyens ex?crent les mauvais qui seraient ceux au pouvoir et y usent de man?uvres dilatoires pour s?incruster.?

  7. le r?f?rendum n?est pas seulement l?gal, il est l?gitime. Il peut difficilement ?tre interpr?t? comme un coup d?Etat. L?ill?gitimit?, le coup d?Etat, consisterait ? ne pas consulter le peuple sur une question aussi cruciale, passant en perte et profit ses aspirations pour se contenter des r?criminations d?un camp, celui des opposants ici, en l?occurrence. De ce fait, le refus du r?f?rendum est anti-d?mocratique et contraire aux lois et ? la logique r?publicaine.

  8. Il ya toujours un moment pour prendre les d?cisions qui s’imposent pour l?int?r?t national. Ce n’est ni par plaisir, ni pour les beaux yeux de qui que ce soit. Arrive alors ce moment des d?cisions et c?est le pr?sident qui a la l?gitimit? pour prendre cette d?cision. c?est ainsi que la d?cision est prise hier et on doit aller au r?f?rendum. L?opposition va manifester c?est normal puisque la d?cision est contraire ? ce qu?elle veut et que les manifestions sont l?gales. Mais le CFOP est une institution r?publicaine et je suis sure qu?elle va finir par prendre une d?cision r?publicaine pour pr?server la r?publique et la paix. On sait que Zeph est un r?publicain, et il ne ferra rien contre la r?publique, d?autant plus que le r?f?rendum est inscrit dans la constitution. Mais ce sont les RSS qui veulent br?ler le pays pour satisfaire leur ego surdimensionn?. Mais le MPP est mort depuis hier avec cette prise de d?cision d?aller au r?f?rendum puis que le MPP ne veut pas passer par des voies r?publicaines et d?mocratiques.

  9. Dans la situation pr?sente du Burkina, c?est connu, la clause limitative des mandats ? la pr?sidence du Faso n?est pas interdite de r?vision. Il se trouve que des Burkinab? sont pour que cette clause soit lev?e et d?autres Burkinab? sont contre. Arrive alors le moment des d?cisions et c’est le pr?sident qui a la l?gitimit? pour prendre cette d?cision. c’est ainsi que la d?cision est prise hier et on doit aller au r?f?rendum. L’opposition va manifester c’est normal puisque la d?cision est contraire ? ce qu’elle veut. Mais le CFOP est une institution r?publicaine et je suis sur qu’elle va finir par prendre une d?cision r?publicaine pour pr?server la r?publique et la paix. On sait que Zeph est un r?publicain, et il ne ferra rien contre la r?publique, d’autant plus que le r?f?rendum est inscrit dans la constitution. Mais ce sont les RSS qui veulent br?ler le pays pour satisfaire leur ego surdimensionn?. Mais le MPP est mort depuis hier avec cette prise de d?cision d’aller au r?f?rendum puis que le MPP ne veut pas passer par des voies r?publicaines et d?mocratiques.

  10. Voici mon probl?me: notre gban gban a commenc? et j’attends impatiemment la r?action de la CEDEAO, de l’OIF,… et autres intellectuels africains; ceux-l? qui viendront crier et nous casser les tympans quand des militaires patriotes prendront “leur responsabilit?”. C’est maintenant que nous avons besoin de vos r?actions et de vos prises de position.

    Dieu sauve le Burkina!

  11. Vue que l’on ne peut pas ?tre totalement d’accord sur un sujet le droit de grev?s se doit ?tre respecter. Cependant il appartient ? l’opposition de braver le non et de trouver de vrai argument pour amener la mouvance a reconsid?r? sa position. Pour l’instant nos yeux sont tourn?s vers le peuple qui doit prendre en main ses responsabilit

  12. Vive l’opposition vraie du CFOP. Lib?rez Kossyam. Non au tripatouillage de notre Constitution par le clan Compaor

  13. TU NOUS FAI SAVOIR QUE TES MEDIATION PARTOU ETAI TRES FAU STP AVEZ VOUS BIEN PENSSE A CE MONDE QUI TE RESPECTAI?TU A GATE TON NOM ET DE TOU LES BURKINABE

  14. Avec ce referendum, Blaise Compaor? compromet l’avenir de la jeunesse.
    D?sormais, l’horizon est bouch? pour vous les jeunes. Il n’y a plus d’avenir dans ce pays.
    Nan lara, an sara

  15. L’opposition burkinab?? : la mise en place du S?nat, elle n?en veut pas. Le r?f?rendum sur l?article 37, elle n?en veut pas. Que veut-elle? ? Descendre dans la rue. Que Blaise Compaor? et son parti leur offre le pouvoir en 2015 sans discuter en aucune fa?on sur leurs chances de la conserver. Et le peuple des ?lecteurs? ?

  16. abdoul tassembedo. |

    Ces soit disant partisans du CDP savent tous que une fois que le dictateur sera mis hors du palais, ils auront tous chacun ? subir de ses actes. Donc qu’ils se pr?pare chacun en cons?quence. Il peuvent d?j? commencer ? exp?dier leurs familles ? l’ext?rieur pour les rejoindre plut?t. Parce que l’alternance est imminente.

  17. L?opposition burkinab? serait un enfant g?t? de la d?mocratie, qu?elle n?agirait pas autrement. Elle passe le plus clair de son temps ? crier, ? gesticuler, ? insulter, ? r?criminer contre le pouvoir avec des exigences ? satisfaire, ici et maintenant, un point c?est tout. et voila que le r?f?rendum est lanc?. Que va t’elle faire

  18. le pr?sident a le droit de demander la modification de cette article et la mise en place du senat qui est dans la constitution. ce serait donc de la dictature que de l’emp?che de jouir de la libert? de faire ce que les loi permettent.

  19. le r?f?rendum est le seul moyen pour que le peuple s’exprime librement et d?mocratiquement sur cette question. chers leader de l’opposition arr?ter de lavez l’esprit du peuple et les inciter a la d?sob?issance car le pr?sident est dans ces droits.

  20. la constitution n’interdit pas sa propre modification. chers leader d’opposition , arr?tez donc de vouloir passer par la courte ?chelle pour ?tancher votre soif de pouvoir. arr?ter de laver l’esprit du peuple et les inciter ? la d?sob?issance

  21. Qui avait vot? l’ article 37? C’est pas le peuple? Pourquoi demander son avis sans avoir au moins une fois respect? sa volont?. Vous pensez avoir affaire donc ? un peuple qui ne sait pas ce qu’il veut? Vous serez surpris bande de #@&%*@?.