Contre le référendum : Une journée nationale de protestation le mardi 28 octobre

612 77

La réaction de l’opposition burkinabè ne s’est pas fait attendre à l’annonce du projet du gouvernement de convoquer un référendum  sur l’article 37 via l’Assemblée nationale. Pour elle, c’est « un coup d’Etat constitutionnel » et a lancé, lors d’un point de presse ce 22 octobre 2014, l’ensemble des Burkinabè à « une campagne permanente de désobéissance civile », dont le point de départ sera une journée nationale de protestation le mardi  28 octobre 2014.

Pour Zéphirin Diabré, chef de file de l’opposition politique, le masque du gouvernement est tombé. « On les voyait venir, ils sont arrivés », commente Diabré qui rappelle qu’au lendemain de l’échec du dialogue du Chef de l’Etat, l’opposition avait conclu que  Blaise Compaoré a fait preuve d’un   « manque de volonté réelle d’aller à un dialogue franc et sincère et sur le fait qu’il avait un agenda caché ».

Les responsables du CFOP lors du point de presse (© A. Nabaloum/Le Reporter)
Les responsables du CFOP lors du point de presse (© A. Nabaloum/Le Reporter)

La décision du gouvernement de convoquer le référendum via l’Assemblée nationale est « une grave décision » selon Diabré, qui « va entraîner le Burkina dans le chaos », car pour lui, le référendum  est « n’est ni obligatoire, ni opportune, est budgétivore et facteur de division ».

Mais l’opposition dit être convaincue que cette nouvelle initiative, qui à ses yeux est « un coup d’Etat constitutionnel », ne va prospérer. Pour cela, elle  a d’abord appelé « tous les députés patriotes épris de paix et de liberté et ayant de la dignité à se démarquer du clientélisme et du démarchage des rabatteurs politiques ».

« Le tout n’est pas d’empocher des millions,  mais encore faut-il pouvoir les dépenser dans la paix et la quiétude»

Particulièrement aux députés de la majorité, en l’occurrence des groupes ADF/RDA, CFR et CDP,  Zéphirin Diabré et ses camarades les invitent  à « faire montre de sursaut d’orgueil et de patriotisme pour faire barrage au coup d’Etat constitutionnel ».

Appel à libérer les manifestants arrêtés

Des manifestations ont spontanément éclaté dans la capitale dans la nuit du 21 au 22 octobre contre le référendum. L’opposition, tout en les saluant, a cependant déploré l’arrestation de certains manifestants. Le Chef de file de l’opposition a appelé à leur « libération sans délai ».

L’opposition a évoqué le cas de probables tentatives de corruption de certains députés. Le Chef de file de l’opposition a lancé une mise en garde. « Nos députés ne doivent pas oublier que le peuple les connaît et les surveille individuellement », dit Diabré dans la déclaration liminaire.

«Tout se sait et finit par se savoir sous nos cieux de savane, continue-t-il. Le tout n’est pas d’empocher des millions,  mais encore faut-il  pouvoir les dépenser dans la paix et la quiétude».

La seconde action de l’opposition vise à une désobéissance civile, conformément aux articles 167 et 168 de la Constitution. Le point de départ de cette désobéissance sera marqué par une journée nationale de protestation contre le référendum sur toute l’étendue du territoire national.

 “C’est maintenant au peuple burkinabè de prendre son destin en main et de l’assumer”

 A Ouagadougou, elle sera matérialisée le mardi 28 octobre 2014 par un rassemblement à la Place de la Nation, suivi d’une marche-meeting.

L’opposition, qui considère cette manifestation comme « complémentaire » de la marche de la CCVC le 29 octobre, appelle élèves, étudiants et travailleurs du public et du privé à « déserter les lieux de travail » et  les commerçants et acteurs du secteur informel  « à fermer leurs boutiques » afin de forcer le gouvernement au « retrait immédiat et sans condition » du projet de loi.

Les opposants ont mis les Burkinabè devant leur responsabilité. « C’est maintenant au peuple burkinabè de prendre son destin en main et de l’assumer. C’est aux Burkinabè de savoir ce qu’ils veulent et de le manifester selon leur entendement », a conclu Diabré.

Abdou ZOURE
Burkina 24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 77 commentaires

  1. Au nom quoi les leaders politique devraient parler pour pr?s de 16 millions d?habitants alors qu?ils pourraient leur permettre de s?exprimer directement ? Pourquoi tant de m?pris pour le peuple dans son ensemble ? Le peuple sait ce qu’il veut et qui il veut ? la tete de l’Etat. Donc laissons le peuple faire son choix.

  2. Sofia la voix de la v?rit |

    Pourquoi l’opposition a t-elle si peur du referendum? On se rendra compte que sous le pr?texte de s?opposer ? un projet de referendum, les opposants craignent en r?alit? la d?faite et la sanction du peuple. Sinon, il est incompr?hensible qu?ils d?ploient autant de moyens pour rejeter le r?f?rendum alors qu?ils auraient pu, en lieu et place, appeler leurs militants ? faire triompher le non.

  3. Il ya toujours un moment pour prendre les d?cisions qui s?imposent pour l?int?r?t national. Ce n?est ni par plaisir, ni pour les beaux yeux de qui que ce soit. Arrive alors ce moment des d?cisions et c?est le pr?sident qui a la l?gitimit? pour prendre cette d?cision. c?est ainsi que la d?cision est prise hier et on doit aller au r?f?rendum. L?opposition va manifester c?est normal puisque la d?cision est contraire ? ce qu?elle veut et que les manifestions sont l?gales. Mais le CFOP est une institution r?publicaine et je suis sure qu?elle va finir par prendre une d?cision r?publicaine pour pr?server la r?publique et la paix. On sait que Zeph est un r?publicain, et il ne ferra rien contre la r?publique, d?autant plus que le r?f?rendum est inscrit dans la constitution. Mais ce sont les RSS qui veulent br?ler le pays pour satisfaire leur ego surdimensionn?. Mais le MPP est mort depuis hier avec cette prise de d?cision d?aller au r?f?rendum puis que le MPP ne veut pas passer par des voies r?publicaines et d?mocratiques.

  4. Le d?bat autour de la modification de l?article 37 de la Constitution est d?abord juridique et ensuite, politique. Le fait d?inviter le peuple ? se prononcer sur des questions juridiques a un caract?re inconstitutionnel.

    En faisant r?f?rence aux articles 161 et 165 de la Constitution burkinab?, le r?f?rendum des Compaor? est anticonstitutionnel car ( pouvoir ? vie ), contraire ? la nature et ? la forme r?publicaine de l’Etat. Nous sommes dans une r?publique et non une monarchie. Et pire, ? cause de la non r?troactivit? de la loi, Blaise ne peut se pr?senter pour un 3e mandat m?me si par un tremblement de terre, l’article 37 est modifi?.

    Du point de vu politique, le Pr?sident viole son serment de respecter ou de faire respecter la Constitution. Sa modification, concerne une seule personne qui est Blaise Compaor?. Ce n?est donc pas un probl?me d?int?r?t national mais de l’?go?sme.
    Un autre ?l?ment important qui explique l?inutilit? de la modification de l?article 37, c?est la protection de la Constitution par la d?sob?issance du peuple. On entend par d?sob?issance du peuple, la mani?re populaire de manifester sa d?sapprobation. Elle peut ?tre pacifique (marche, meeting, etc.) ou violente ? travers notamment un coup d?Etat civil (casses,manifestations bruyantes, soul?vement populaire) ou militaire.

  5. Le CDP est carr?ment fini dans le pays. J’ai ?cout? un media de la place o? les militants appelaient pour d?plorer le r?f?rendum. Ils ne sont pas d’accord avec le clan des Compaor?. Pour eux, Blaise Compaor? devrait laisser la place ? d’autres fils dignes et comp?tents tels que Kadr?, Bassol? ou Bougouma car, il a trop dur? au pouvoir.
    A ce rythme, il y aura certainement d’autres d?missionnaires. Wait and see.

  6. l’opposition est entr?e de tomber dans le pi?ge de blaise. mais de gr?ce ne mettez pas les enfants des gens dans a rue et aller vous asseoir dans les fronti?res. ZEPH et compagnie faites venir vos enfants qui sont ? l’ext?rieur et kil se mettent devant l 28.

  7. L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa r?volte, ne m?rite pas que l’on s?apitoie sur son sort. Seule la lutte lib?re. ( Feu Thomas Sankara )

  8. au lieu d’inciter le peuple a la r?volte et a la violence, l’opposition burkinab? devrait encourager le peuple a aller au r?f?rendum pour que vos id?aux passe l?galement.

  9. Il ne faut pas suivre aveuglement un homme politique parce qu’on veut l?alternance ou parce qu’on veut la chute du r?gime en place. Il faut avoir un esprit critique et analytique. La d?sob?issance civile pensez que c’est une solution pour des personnes responsables qui comptent gouverner le pays demain? Pour une question politique on invite les citoyens ? ne plus travailler, comment une nation qui ne travaille pas puisse changement. Par ce mode l? que les opposants comptent cultiver dans l’esprit des burkinab?. Aujourd’hui pour une question politique on parle de d?sob?issance civile et demain quand il y’au un probl?me plus grave, qu’est ce que l’opposition demanderait au citoyen de faire. Je pense que tout le monde doit ?tre responsable et regarder la r?alit? en face. On ne va pas br?ler notre pays une question politique.

  10. Gilbert Noel Ou?draogo |

    ? Ne c?dons pas ? la provocation, l?ADF/RDA n?a pas de le?on politique ? recevoir de personne ?. Ainsi s?est fendu le d?put? maire, pr?sident de l?Alliance pour la d?mocratie et la f?d?ration/Rassemblement d?mocratique africain (ADF/RDA), et troisi?me vice-pr?sident de l?Assembl?e nationale ? l?occasion de la rencontre des sages de son parti.
    les positions du parti sur le s?nat, le r?f?rendum et la modification de l?article 37 sont claires. L?ADF/RDA se pr?pare ? investir son candidat ? la prochaine ?lection. Ce qui n?est pas contraire ? sa ligne politique actuelle.

    Au contraire, le parti s?investit ?norm?ment pour une sortie de crise pacifique. Contrairement ? bien d?autres. Ce qui est une bonne posture pour un parti qui veut aller loin dans la recherche de la paix et du bien-?tre des populations. Car, finalement, tout le monde politique et m?me les Burkinab? d?une mani?re g?n?rale, recommandent le dialogue pour une sortie de crise. Le parti se positionne donc aujourd?hui comme celui qui a d?nou? la crise.

    Pour un tel objectif, Gilbert et ses camarades doivent justement rester sereins, ne pas c?der ? la provocation et surtout maintenir le cap. Tout comme eux, tous les patriotes, ?pris de paix et de justice sociale doivent prendre toutes leurs responsabilit?s. Le Burkina Faso est ? un tournant historique de son itin?raire politique. Cette p?riode ne doit pas ?tre prise ? la l?g?re et trait?e dans des salons de th?, ni dans la haine, ni dans l?intol?rance, ni dans l?exclusion encore moins, dans la passion purement politicienne.

    Les tous prochains jours nous situeront chacun, sur ses responsabilit?s et le r?le qu?il aura jou

  11. alea jacta est!
    aux Honorables D?put?s d’appuyer sur le bouton.
    Gardons en m?moire que notre Patrie un h?ritage .
    Tentons de la conserver dans la paix.
    Que nos soient fiers de nous. Nous prions et Dieu nous exaucera; (Matthieu 7.7)

  12. he , Pour ceux qui passent leur temps a cotionner le referendum , SVP ouvrez les yeux, blaise ne cherche pas a faire de refferendum . le refferendum est son plan B . Son plan A est de changer notre constitution a l`assemble` en obtenant 94 voix a l`assemble` pendant le vote.
    voici pouquoi il est proposer 50 millions de cfa au depute` pres a vendre toute leur generation .
    nous aussi on est pres le vote a l`assemble` etant prevu pour le 30 octobre, si la loi passe on attaque les domicile des depute` , qui soit a ouaga , bobo , en province , ou au village.
    en tout cas c`est parti pour le caho

  13. les gars du MPP et de l?opposition en general ont peur d’aller au r?f?rendum parce qu’ils ne sont pas s?re que la majorit? du peuple partage leur avis. s’ils vont au r?f?rendum ils ne sont pas sure de gagner

  14. “dans une situation ou toutes les parties estiment avoir raison, il est imp?rieux, juste, l?gal, l?gitime et responsable de consulter le peuple souverain.” seul la voix du peuple compte.la d?mocratie c’est le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple!

  15. kabor? ludovic de tanghin |

    la d?sob?issance ou les actes de vandalisme , ne payerons pas ! la seule ici pour l’opposition c’est de prier pour avoir le cr?dit de l’adf et aller massivement au r?f?rendum pour esp?rer bloquer la modification de l’article 37 .

  16. Il faut que nous manifestons notre col?re tous les jours ? partir du mardi 28 octobre jusqu’? ce que Blaise retire sa maudite loi

  17. kabor? ludovic de tanghin |

    ?a ne sera rien de protester .Il serais mieux pour vous de vous organisez pour le r?f?rendum si vous voulez vraiment barrer la route ? la modification de l’article 37 .Arr?tez de vouloir semer des troubles dans ce pays .

  18. OK, ainsi s’accomplira l’?criture car la mal?diction s’est m?taphas?e en Blaise COMPAORE: “QUI MONTE PAR LES ARMES, P?RIRA PAR LES ARMES”. L’arm?e doit se montr?e r?publicaine en d?fendant la loi fondamentale en souffrance pour juste une question d’int?r?t individuel.

  19. oui mes chers fr?res. il est ?vident que le r?f?rendum est l’expression achev?e de la d?mocratie. Mais ce qui parait susciter l’indignation est la banalisation de la constitution notamment les attaques r?currentes contre l’article 37 dont l’esprit et la lettre reste la promotion de la d?mocratie par l’alternance. Et puis sachez le bon sens tel que pr?n? par les textes communautaires voudrait que toute modifications se rapportant aux ?lections devrait faire l’objet d’un consensus. Que dites-vous? avez-vous d’autres arguments qui contrastent avec ce que je dis?

  20. L?opposition burkinab?? : la mise en place du S?nat, elle n?en veut pas. Le r?f?rendum sur l?article 37, elle n?en veut pas. Que veut-elle? ? Descendre dans la rue. Que Blaise Compaor? et son parti leur offre le pouvoir en 2015 sans discuter en aucune fa?on sur leurs chances de la conserver. Et le peuple des ?lecteurs? ?

  21. Parle en ton nom et attend de voir si les gens ne vont pas sortir.Trop c’est trop, nous n’accepterons aucune forfaiture de plus.

  22. la paix n’est pas l’absence de guerre.et tous les ingredients d’une guerre c’est blaise qui les accumule”gr?ce” ? sa mauvaise gestion:crimes,impunit?,corruption,ch?mage des jeunes.

  23. Referendum sur l?article 37 de la Constitution
    Le recours au constituant originel n?est pas ill?gitime. L’opposition ferra mieux d’appel ses militants au vole, au lieu de saccager le pays. On ne d?truit pas un pays qu’on veut gouverner.

  24. R?f?rendum sur l?article 37 de la Constitution
    Le recours au constituant originel n?est pas ill?gitime. L’opposition ferra mieux d’appel ses milit

  25. OK, ainsi s’accomplira l’?criture car la mal?diction s’est m?taphas?e en Blaise COMPAORE: “QUI MONTE PAR LES ARMES, P?RIRA PAR LES ARMES”. L’arm?e doit se montr?e r?publicaine en d?fendant la loi fondamentale en souffrance pour juste une question d’int?r?t individuel.

  26. le pr?sident a le droit de demander la modification de cette article et la mise en place du senat qui est dans la constitution. ce serait donc de la dictature que de l?emp?che de jouir de la libert? de faire ce que les loi permettent.

  27. l?alternance ne se d?cr?te pas y compris par la constitution m?me dans les d?mocraties les plus avanc?es. Elle est la r?sultante d?un rapport de forces ?lectorales qui indique quelle formation politique ou quel groupe de formations politiques a la confiance de la majorit? de la population pour gouverner.

  28. L’opposition sera responsable de l’avenir radieux qui pr?sage pour le Burkina. C’est le d?but de la vrai d?mocratie Konan

  29. Et Norbert Zongo, c’est l’opposition qui l’a mis dans la rue pour qu’on le tue. Celui qui a l’intention de tuer tuera m?me si vous dormez dans votre chambre dans le Diabo profond! R?veillez vous. c’est parce que nous ha?ssons l’arbitraire que nous exigeons que les lois de ce pays soient respect?es par tous. Nulle part dans la constitution il n’est dit de r?viser l’article 37. Ceux qui veulent savent tr?s bien qu’aucun point de cette constitution est interdite de modification, m?me l’int?grit? territoriale peut ?tre si le peuple le demande! Je ne suis pas juriste, mais je pense que le bon sens prime sur les lois. je vois des pays, o? une partie souhaite faire s?cession!

  30. Sofia la voix de la v?rit |

    la v?rit?, ce refus du r?f?rendum traduit la peur de se faire d?savouer par le peuple des ?lecteurs et r?duit la d?mocratie ? des logorrh?es verbales ou les meilleurs ? gouverner seraient ceux qui crient le plus fort et monopolisent l?attention des m?dias. C?est l?, plus qu?une m?prise. C?est une grave erreur d?infantiliser le peuple au point de vouloir se substituer ? lui, allant jusqu?? lui refuser le droit de s?exprimer par les urnes.

  31. Pourtant, il faut le redire, le r?f?rendum est un instrument d?expression de la volont? du constituant originel, le peuple. Aussi, c?est une contradiction flagrante pour nos chers opposants de se proclamer d?mocrates et r?publicains et ?tre contre l?organisation d?un r?f?rendum dans les conditions pr?vues par la loi.

  32. Du courage on est ensemble. “l’esclave qui n’est capable d’assumer sa r?volte ne m?rite qu l’on s?apitoie sur son sort” Thomas Sankara. la partie ou la mort nous vaincrons

  33. Du courage on est ensemble. “l’esclave qui n’est capable d’assumer sa r?volte ne m?rite qu l’on s?apitoie sur son sort” Thomas Sankara. la partie ou la mort

  34. merci ch?re OPPOSITION !
    En avant pour la lib?ration du peuple ! Nous de suivrons partout, jusqu’? Kossyam !
    A bas les putschistes r?cidivistes !
    A bas les traitres !

  35. juste une bande de com?dien pouvoir et opposition j’avoue que vous auriez d? faire la m?me chose a la place du parti au pouvoir mais gare a vous si mon pays prend feux

  36. OU est la justice Burkinab?? Si vraiment les prestigieux agr?g?s de droit et de science politique de notre pays ont quelque chose dans les culottes, qu?ils se d?voilent pour lutter contre la violation de l?article 37 qui est un arbitre incontournable entre le peuple et un pr?dateur pr?sident, la lettre et l?esprit de l?article 37 interdisent un pr?sident du Faso de briguer 3 mandats pr?sidentiels cons?cutifs. Fermez les yeux et laisser le pr?sident Blaise Compaor? sacrifier le peuple avec ses droits pour s??terniser au pouvoir est un crime contre l?humanit?. O? est la justice Burkinab?, avec ses prestigieux juristes, avocats et les agr?g?s, les professionnels du droit, les magistrats, les Docteurs en droit, vous ?tes l? comme les d?fenseurs privil?gi?s des libert?s fondamentales de nos concitoyens : Sortez de votre silence et sauvez l?article 37 qui est l?arbitre incontournable pour donner un vrai carton rouge au pr?sident Blaise Compaor? afin qu?il respecte nos lois et quitter le pouvoir pour une alternance apais? pour notre pays que nous aimons tous. Peuple Burkinab? n’ayez pas peur, sortez le 28 10 14 et dire non au referendum bidon pour l’int?r?t dune seule personne et sa famille.

  37. La population doit se mobiliser comme un seul homme pour prouver au r?gime dictatorial de blaise qu’il ne restera pas au pouvoir apr?s 2015. Aucun burkinab? n’est tenu de respecter la loi car le president lui-m?me est ill?gitime et ill?gal.

  38. C’est maintenant on commence les choses s?rieuses, A bas le client?lisme, A bas la corruption, A bas le gouvernement actuel et vive le peuple souverain, vive nous.