Emoluments des députés du CNT : Evrard Sorgho doute de la sincérité d’Alexandre Sankara

851 20

Lors d’un débat télévisé à la RTB Télé, Alexandre Sankara, député au Conseil national de la transition (CNT) au titre des partis politiques, délégué par son parti l’UNIR/PS, a révélé que ses collègues avaient des émoluments évalués à 1 778 000 FCFA. Ce qui a été démenti par les députés du CNT lors d’une conférence de presse, ce 10 janvier 2015. Le président du Parti écologiste pour  un développement nouveau, lequel est d’ailleurs membre du CNT, “doute de la sincérité” de son “homologue” Sankara. Il égratigne également le Balai Citoyen dans cette déclaration parvenue à notre Rédaction. 

Le Parti écologiste pour un développement nouveau (PEDN) voudrait saisir l’occasion de cette première déclaration majeure de l’année 2015, présenter ses vœux de bonne santé et de bonheur permanent à l’endroit de chaque burkinabè. Ces vœux s’adressent particulièrement aux autorités de la Transition sur qui repose l’espoir d’un peuple plus que jamais uni depuis l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

Chers compatriotes !

Le sujet des émoluments des députés de la Transition a, pendant longtemps fait couler beaucoup d’encre et de salives par les canaux des réseaux sociaux et la presse nationale. Sur la question, le PEDN regrette la faiblesse du niveau des débats politique et intellectuel se traduisant par une polémique stérile autour du montant des émoluments des députés.

 Une première mondiale ! Depuis peu, l’on a en effet assisté à des contestations aux allures de règlements de comptes alimentées par des mouvements organisés ou non, mais dont l’idéologie et les objectifs sont encore à rechercher.

En rappel, l’article 4 du règlement du Conseil nationale de la Transition stipule clairement que «  les députées de la transition perçoivent des indemnités fixées par la loi ».

Il est donc clairement établi que le Conseil National de la Transition s’est appuyé sur les textes  en ce qui concerne le traitement des députés. Et mieux, l’institution sur la clairvoyance de son président, a consenti des efforts dans le respect de l’esprit de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2015 ainsi que la mémoire des martyrs.

Toutefois, dans un débat télévisé, le Député Alexandre Sankara de la composante « parti politique », désigné par son parti, l’UNIR/PS a avancé des allégations volontairement erronées sur le traitement des députés. Le PEDN émet trois hypothèses pour expliquer cette attitude du député Sankara :

  • Frustration et déception après échec dans sa convoitise du poste de questure et de la présidence de la COMFIB ;
  • Intention d’un sankariste à faire du populisme ;
  • Reflet de l’incapacité de l’UNIR/PS à gouverner notre pays.

En tout état de cause, l’intention manifeste de faire du populisme ou de la récupération ne sied pas pour exprimer au peuple une sincérité et une honnêteté en ce sens que durant la législature déchue, le député Sankara n’a pas daigné faire étalage de ses émoluments au peuple burkinabè qui ployait déjà dans la misère. Par conséquent, il y a de bonne raison de douter de la sincérité du député Sankara.

D’autre part, le PEDN s’interroge sur l’idéal prôné par le Balai Citoyen en ce sens que l’activisme dans ce  contexte de transition serait certainement une opportunité de permettre aux casseurs de boutiques, de banques, et de magasins de riz de se ravitailler à nouveau.

En attendant de produire un Bilan détaillé sur les trois mois de la transition, le Bureau politique national du PEDN a produit un rapport sur la genèse des mouvements terroristes ou rebelles à tel enseigne que l’analyse des germes sont facilement perceptibles.

Vaillant peuple du Burkina Faso ! Il nous appartient d’élever notre réflexion sur les causes de la vie chère et de se convaincre qu’elles sont à rechercher dans le système de monopole entretenu par le régime COMPAORE, la spéculation des terres par nos propres populations au profit des agro-business man et le soi-disant boum minier donnant de faux espoirs aux populations.

Enfin, et comme le dit une sagesse : « il n’y a point de vent contraire à celui qui sait là où il va ». Nous devons donc rester vigilants et nous mettre à l’évidence que Blaise Compaoré est certes parti, mais ses ouailles pullulent toujours et tirent les ficelles avec droiture. Interrogeons-nous sur où va le pays des hommes intègres dans cette divine transition de dix mois et dont ses fils peinent à profiter par manque de discernement.

Le PEDN pour sa part interpelle les leaders d’opinion à s’approprier l’esprit de la transition pour la stabilité de notre pays. Aux familles des martyrs, que le tout puissant maître de toute situation les assiste chaque instant de son amour.

Vive le PEDN !

Vive l’écologie politique !

Vive le Burkina Faso !

Evrard SORGO, 

Président du PEDN,

Député de la transition



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Il y a 20 commentaires

  1. En principe cet instrut doit d?missionner car il ne m?rite pas la nationnalit? Burkinab?, il restera un pauvre impitoable ? jamais; c’est un imp?rialiste affam?et le Burkina n’a plus besoins de ces genre de personnes.

  2. Evrard Sorgho ne comprend pas fran?ais, il ne conna?t pas la signification du mot populisme. Evrard Sorgho est malhonn?te il n'a pas vu l'?mission ? la t?l?, Alexandre SANKARA a simplement dit ce qu'il a re?u. S'il a re?u un montant diff?rent de ce que Alexandre Sankara a per?u il doit le dire clairement.

  3. mon cher du PEDN Je pense que tu dois revoir ta d?claration car elle n’honore pas la sph?re politique au burkina. Toi qui est membre du CNT es- tu conscients du contexte dans lequel tu es venu au CNT? Connais tu r?ellement les aspirations du peuple burkinab?? je t’invite ? murir ta reflexion

  4. Vraiment ce Conseiller CNT Evrard Sorgho ne pas un homme digne, c’est un apatride, un ennemi du peuple. Pour toi les un an te suffise pour gagner toute ta vie, je d?plore des apatrides comme vous! Apr?s les 10mois tu deviens quoi!!!
    Le D?put? normal SANKARA et la balai Citoyen reste et demeureront des hommes dignes et respect? au Burkina, mais toi rien sauf ton ventre qui t’int?resse!!! J’ai honte pour toi.
    Que l?ann?e s??coule vite pour nous d?barrasser de ces parvenus Conseillers CNT qui se prend en faux d?put?.
    A Bas les conseillers v?reux qui ne pense pas ? leur avenir apr?s la fin de la transition !!!!!!!!!!

  5. Monsieur SORGO, vous ?tes pitoyables!
    Votre niveau d’analyse du d?bat politique est trop bas.
    Sachez que ce que vous avez per?u indument sera rembours? lorsque le montant d?cent de vos ?moluments sera d?cid? par le peuple.
    Le d?put? SANKARA est au moins sinc?re et honn?te. Il a communiqu? le v?ritable montant que vous avez per?u. Votre app?tit vorace de nos deniers public vous fait perdre toute lucidit?
    Tchrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

  6. Ce Monsieur Sorgho, c’est du n’importe quoi. Et dire que ce sont de tels personnages qui vont pr?tendre examiner et voter nos lois. Nous ne sommes pas sortis de l’auberge. Un personnage insignifiant et haineux. Comment peut-on appeler ?a une d?claration d’un parti politique? Et quel parti politique. Sankara a eu le m?rite et le courage de nous d?voiler cette imposture et on comprend que cela te face mal. M?me son visage nous dit quel genre de personnage il est et comment il a d? manigancer pour parvenir ? ce poste..

  7. il ose se faire appeler depute cnt tu n'as pas honte depuis la creation de ton soit disant parti tu as eu combien de depute ? combien de conseiller ? mr sankara a ?t? depute pendant combien de fois Euh ca c'est quel parti encore laisse le balai citoyen tranquille et honorable depute sankara aussi lui est credible et ne nous fait pas vomir

  8. Nous ne sommes pas les rectificateurs de cette autre epoque, mais RECTIFICATION: tous ceux qui siegent ? l’assemble nationale au titre de la periode de transition, ce que nous avons design? par le CNT ne sont pas des DEPUTES, mais, et retenez le bien : des CONSEILLERS; c’est le terme propre pour les designer et qui reflete autant le r?le qui leur est demand? de jouer pendant cette transition.

  9. Ce Monsieur ZORGHO est un simple profiteur, on verra apr?s les 10mois si vous allez toujours lut? ou pas pour la bonne gouvernance, laiss? le d?put? SANKARA en paix c’est un homme int?gre. Vous Monsieur ZORGHO et peut ?tre d’autres Conseillers choisis simplement par regroupement r?union vous allez regretter sous peu dans 10mois; puisque avant l’insurrection vous tous parler de la mal gouvernance, maintenant que vous avez eu Conseillers CNT et forc? mettre le Nom D?put? CNT pour tromper la vigilance du peuple et avoir beaucoup d’avantages vous vous tromper car vous allz vire plus pendant longtemps, pourtant en fin 2015 vous quitterai au CNT et on verra comment tous ceux qui parle mal ? cause de vouloir remplir leur ventre en 10mois on verra comment ils vont faire!!! le Burkinab? n’oubli jamais des gens qui ont mal parl? au cour de leur vie politique ? cause du ventre!!!! Faite attention car un an ne rien. Toute suite vous allez rejoindre le peuple. Chers Conseillers Usurpateur de nom d?put? normalement ?lu. Le balai citoyen et SANKARA sont dignes et honn?tes. Corrigez- vous Mr ZORGHO, pensez ? votre vie apr?s le CNT.

  10. vous faite piti? Mr de l’?cologie.Votre parti est mort depuis le jour de sa cr?ation.En voulant donc profiter de notre sympathie vous faite de la propagande inutile.Est ce que votre parti pouvait obtenir un poste de deput? ? l’assembl?e sans le sang des maryrs?Piti? taisez-vous et laissez les int?llectuels parler.

  11. Tu penses que tu as bouff? ? la loterie en int?grant le CNT? Tu vas faire quoi avec 230 000 F CFA de carburant?
    Caches-toi manger dans les t?n?bres et tais-toi. Il a fallu Alexandre pour que la lumi?re sorte du grand jour.

  12. Path?tique . Il y a malheureusement 16 autres partis fort minables de l’ex CFOP qui contrairement aux Alexandre continueront de se ridiculiser autour de l’argent.

  13. David D. Dimitri Kam |

    Ce monsieur est un rigolo! Il est qui ?il vient d'o?? depuis quand son parti existe? combien de conseillers avez vous pu glaner aux ?lections coupl?es de 2012? Il est au CNT suite ? une insurrection et il prend des ?moluments mensuels que m?me dans ses r?ves les plus doux il ne verrait pas le montant en un trimestre et en plus il joue au donneur de le?on AU BALAI CITOYEN! Il doute de quelle sinc?rit? et n'e?t ?t? les informations fournies par Alexandre Sankara je suis s?r qu'il n' y aura pas eu la conf?rence de presse du 10 janvier 2015 encore moins une baisse de ces ?moluments! Vite les ?lections que ce visage disparaisse du paysage m?diatique ? jamais!Tchurrrrrrrrrr

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *