Kaya : La Fondation Zida pour le Burkindi « donne du sourire à des orphelins »

391 0

La Fondation Zida pour le Burkindi a offert un don à un orphelinat ce samedi 25 mars 2017. Après Ouagadougou et Yako, c’était le tour de la ville de Kaya. Ce don entre dans le cadre des nombreuses œuvres caritatives de la structure à travers le Burkina Faso.

L’Oasis des enfants, d’abord appelé orphelinat et maintenant  Centre d’accueil des enfants en détresse (CAED), a bénéficié des dons de la Fondation Zida pour le Burkindi. Il faut noter que le centre a été créé en 1969 par le couple Brisset, pasteur missionnaire et fondateur de l’ONG « Alliance missionnaire internationale » AMI.

Les dons  sont composés essentiellement de cartons de sucre, du lait, du savon, des couches pour bébés, des biscuits et des vivres. La responsable de la section pouponnière du CAED à Kaya, Edwige Yaro/Ouédraogo a fait  comprendre que « nous sommes émus du don de ce jour ».

Elle ajoute que cette donation soulagera dans la prise en charge des enfants, notamment dans l’alimentation et dans l’hygiène pour minimiser les risques de contamination. Elle a saisi l’occasion pour parler des difficultés rencontrées par le centre. En plus des problèmes d’alimentation que le centre connait, Edwige Yaro/Ouédraogo a souligné « le cas de la prise en charge santé des enfants ».

Edwige Yaro/Ouédraogo, la responsable de la section pouponnière du CAED à Kaya,

Pour le directeur exécutif de la Fondation Zida, Fousseni Ouédraogo, a signalé qu’« en cas de difficultés sanitaires, de faire appel à la Fondation pour un accompagnement». Il ajoute que « c’est un devoir de solidarité que la fondation a à l’endroit des tous petits en détresse ».

Il explique que « c’est dans le cadre des activités ordinaires de la fondation Zida pour le Burkindi, à travers son projet « donner le sourire aux orphelins », que se place le geste d’aujourd’hui ». Ces dons profiteront à plus de 251 enfants vulnérables du CAED de Kaya.

La Fondation ne compte pas s’arrêter là. En effet, le directeur exécutif a affirmé qu’elle «poursuivra ses actions de solidarité à l’intérieur du pays à l’endroit d’autres structures intervenant dans le même domaine et la prochaine destination, c’est la ville de Bobo-Dioulasso ».

En rappel, la Fondation Zida pour le Burkindi existe depuis décembre 2015 et avait répertorié une soixantaine de structures sur le territoire burkinabè qui accueillent les orphelins de 0 à 18 ans. En plus de l’accompagnement des structures d’accueil d’orphelins, la fondation intervient dans l’éducation à travers le parrainage scolaire.

Jules César KABORE

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre