La coordination des associations professionnelles et syndicats de l’économie informelle pour une paix sociale au Burkina Faso (CAPSEI)

Meeting du 16 septembre 2019 : Des commerçants se désolidarisent

126 0

A 5 jours de la marche meeting qui sera organisée par l’unité d’action syndicale (UAS), des organisations syndicales et de la société civile, une coordination de commerçants se désolidarise.

Une conférence de presse à l’allure d’une assemblée générale. La coordination des associations professionnelles et syndicats de l’économie informelle pour une paix sociale au Burkina Faso (CAPSEI) a donné sa position  sur les mouvements d’humeur et de grèves des organisations syndicales  qui se préparent dans les jours à venir. C’était ce mercredi 11 septembre 2019 à Ouagadougou.

Lire également👉 Marche-meeting du 16 septembre : Elle « aura bel et bien lieu » (Bassolma Bazié)

Pour la coordination des commerçants, vu la situation sécuritaire, elle appelle tous les commerçants en général et tous les acteurs du secteur informel en particulier à se démarquer  de toutes actions visant à soutenir ces différentes manifestations  des organisations syndicales du secteur  public.

« Nous jugeons ces manifestations inappropriées au regard de la situation difficile que traverse le Burkina Faso. Nous appelons nos organisations sœurs du secteur public à observer une trêve syndicale avec le gouvernement au moins jusqu’à la victoire de nos forces de défense et de sécurité sur les forces obscurantistes et barbares », a déclaré un des porte-paroles de la coordination, Mahamoudou Goama.

Lire aussi👉 Meeting du 31 août 2019 : Des commerçants se désolidarisent

A les écouter, les commerçants ne sont pas contre les marches meeting et les grèves mais jugent inopportunes ces actions. « La situation actuelle ne permet pas une marche meeting. C’est mieux de s’asseoir et de discuter pour trouver une solution », a conclu le porte-parole.

La coordination des associations professionnelles et syndicats de l’économie informelle pour une paix sociale au Burkina Faso (CAPSEI)
La coordination des associations professionnelles et syndicats de l’économie informelle pour une paix sociale au Burkina 

En rappel, la coordination des associations professionnelles et syndicats de l’économie informelle pour une paix sociale au Burkina Faso (CAPSEI) a vu le jour il y a environ 6 mois.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre