Covid-19 au Burkina Faso : Une tendance baissière du nombre de cas

162 0
ECOUTER

Le coordonnateur par intérim de la réponse à l’épidémie du COVID-19 a fait le point de la maladie à la date du vendredi 29 mai 2020. Même si la tendance est à la baisse, les autorités sanitaires prônent toujours le respect des mesures barrières.

Une tendance baissière du nombre de cas du Covid-19 au Burkina Faso, c’est le bilan dressé par le coordonnateur par intérim du plan de riposte, le Dr Brice Bicaba. « Cette semaine nous avons 741 cas testés et 25 cas positifs. De manière globale, la tendance au ralentissement de l’épidémie se confirme. Mais, nous devons maintenir le cap pour pouvoir contrôler cette maladie afin de bouter cette maladie hors de notre pays », a-t-il indiqué.

Lire également 👉Covid-19 au Burkina Faso :« Dans la plupart des laboratoires, nous n’avons pas d’extracteur automatique » (Dr Brice Bicaba)

Dans le traitement du Covid-19, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclassé l’hydroxychloroquine. Pourtant la chloroquine fait partie du protocole dans le traitement de la maladie à coronavirus au Burkina Faso.

Claudine Lougué, ministre de la santé, a confirmé que ce produit est toujours utilisé dans le traitement. « Nous avons également des chercheurs qui sont en train de mener des recherches d’évaluation sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine qui est contenue dans notre protocole de traitement. A l’issue des évaluations, le gouvernement pourra être orienté pour donner des directives générales », a-t-elle confié.

Lire aussi 👉COVID-19 au Burkina Faso : Madagascar fait don du Covid-Organics

Egalement, le Madagascar a offert du covid-organics (CVO), un traitement curatif et préventif du Covid-19, au Burkina Faso. Par contre, ce produit n’est pas utilisé dans le traitement des cas confirmés.

 « Nous ne pouvons pas donner le Covid-organics en essai. Parce que pour faire des essais thérapeutiques, il y a tout un protocole à suivre. Pour passer à l’essai, il y a un protocole et donc nous ne pouvons pas passer à l’essai tant qu’on ne met pas en œuvre ce protocole-là », a précisé la ministre de la santé. Mais, elle a relevé que certaines personnes utilisent le Covid-Organics sous forme de prévention ou sous forme de traitement.

Dans le cadre de la prise en charge des cas confirmés, l’Etat burkinabè a engagé la commande de 100 lits de réanimation. A ce jour, ces lits tardent à venir. Claudine Lougué a confirmé que la commande a été effective et la livraison se fait attendre.

Lire également 👉Burkina Faso : Le couvre-feu sera levé “lorsque nous aurons la sécurité du contrôle de la transmission intercommunautaire” (Lougué)

« Cette commande a été effective et nous attendons la livraison. Vous savez avec la fermeture des frontières et avec le contexte international où il n’y avait pas de disponibilité…. Sinon, dès le mois d’avril la commande a été effective et nous attendons la livraison d’un moment à l’autre », a-t-elle déclaré.

A ce vendredi 29 mai 2020, les primes des agents de santé en charge du Covid-19 ne sont pas payées. La première responsable de la santé a expliqué cela par un problème organisationnel qui a engendré le retard de paiement. Elle a laissé entendre que cette situation sera réglée dans les jours à venir.

Jules César KABORE et Willy SAGBE (Stagiaire)

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre