Assimi Kouanda : « Le CDP veut donner enfin la parole au peuple»

914 74

Le Secrétaire exécutif national (SEN) du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), parti au pouvoir, Assimi Kouanda, affirme que son parti accueille avec satisfaction la décision du gouvernement de soumettre la question de la révision de l’article 37 à la voie du référendum. Pour lui, ce sera « l’occasion de donner la parole au peuple » pour qu’il tranche sur des questions longtemps débattues en son nom.

Le CDP a convoqué une session extraordinaire de son Bureau politique national dans la soirée du 21 octobre 2014 afin de lui communiquer une information jugée capitale, a annoncé le SEN du parti Assimi Kouanda, à l’ouverture de la session. Il s’agit de la décision du gouvernement burkinabè de soumettre un projet de loi sur la révision de l’article 37 en vue de convoquer un référendum pour trancher la question.

« L’article 37 doit être modifié »

« Le CDP tient à réaffirmer son attachement à la révision de la constitution du 11 juin 1991 afin de rendre la Loi fondamentale conforme aux réalités de notre pays. L’article 37 doit ainsi être modifié ». Ces deux phrases d’Assimi Kouanda ont été longuement applaudies par les membres du BPN.

Mais avant, le SEN du CDP  a d’abord souligné que c’est parce que les efforts de dialogue ont échoué, malgré « la patience » et « la sagesse » du président du Faso, que le choix de la voie référendaire a été privilégiée.

 Assimi Kouanda a une fois de plus rejeté l’entièreté de la cause de cet échec à la « mauvaise foi à peine voilée » de l’opposition, surtout, selon ses termes, « aux néo-opposants dont la haine viscérale et revancharde envers le CDP se montre de plus en plus manifeste ».

Saluant « la droiture et la loyauté » de l’ADF/RDA, Assimi Kouanda a estimé que le référentiel majeur pour trancher la question de la révision de l’article 37 est le référendum. « Le CDP privilégie le référendum pour donner enfin la parole au peuple » au nom de qui les questions politiques ont été longtemps débattues, défend-t-il.

«Il n’y a pas de démocrate véritable qui rejette le référendum »

Quelques membres du BPN du CDP à l'ouverture de la session extraordinaire ce 21 octobre 2014 (© Burkina 24)
Quelques membres du BPN du CDP à l’ouverture de la session extraordinaire ce 21 octobre 2014 (© Burkina 24)

Mais pas question de parler de « tripatouillage », car soutient Kouanda, cette dernière se fait à l’insu de la personne concernée, or, dit-il, «la modification de l’article 37 se fera par le peuple à travers les urnes ». Quant à ceux qui soutiennent que la voie du référendum est illégale, le SEN du CDP déclarera plus tard aux journalistes qu’«il n’y a pas de démocrate véritable qui rejette le référendum ».

Il soutient également que le CDP ne vise pas permettre la candidature de Blaise Compaoré en 2015, car, affirme-t-il, « nous ne ramenons pas nos questions à des individus, nous ramenons nos questions dans le sens de l’intérêt national ».

Pour le reste, le capitaine du navire CDP a déclaré aux membres du BPN que « face aux chercheurs de pouvoir, voulant utiliser des voies et des moyens illégaux, nous devons nous élever pour que la force reste à la loi et au peuple souverain du Burkina Faso».

Une fin de discours qui lui a valu un standing ovation.

Abdou ZOURE
Burkina 24


 
Lire aussi


Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 74 commentaires

  1. j'ai toujours en m?moire les images du Rwanda en 1994, de la c?te d'Ivoire en 2011, la Centrafrique en 2013. Notre pays qui nous est si cher ne doit pas sombrer dans la violence. Si modifier l'article 37 n'est gu?re une bonne aubaine, bruler le peu de routes qu'on a, vandaliser les bien publics et piller les pauvres commer?ants nos fr?res ne demeure pas aussi la meilleure solution. nous pouvons manifester mais pas casser ni bruler encore moins s'affronter. Nous partageons les m?mes joies et les m?mes soufrances quotidiennes soyons responsables et que la volont? du peuple triomphe de nos divergences. GOD BLESS BURKINA FASO! AMEN

  2. ?a on en a saura jamais. Ce qui me fait peur c’est le pays commence ? ?tre sur les nerfs tout en manifestant leur col?re au president par des marches territoriales et des gr?ves. Moi j’ai peur de me retrouver en c?te d’ivoire de 2010

  3. tu a raison fils.c’est tout l’Afrique qui est comme ?a fils…le Burkina est un pay ou il ya la photocopie de la d?mocratie, m?me celui qui va remplacer Blaise,vous ?tes sur que il sera un pr?sident d?mocrate????

  4. Mon oncle aucun changement ne se manifeste au pays. Venez et vous verrez et vous saurez que le pays des homme n’a pas d’avenir. Assez de corruptions et ce qui me fait tr?s mal c’est la familiarisation des postes de travail.

  5. ? Le CDP tient ? r?affirmer son attachement ? la r?vision de la constitution du 11 juin 1991 afin de rendre la Loi fondamentale conforme aux r?alit?s de notre pays. L?article 37 doit ainsi ?tre modifi? ?. Tu ne modifiera rien ici

  6. Ou sont les juristes Burkinab? ? Si vraiment les prestigieux agr?g?s de droit et de science politique de notre pays ont quelque chose dans les culotte, qu?ils se d?voilent pour lutter contre la violation de l?article 37 qui est un arbitre incontournable entre le peuple et un pr?dateur pr?sident, la lettre et l?esprit de l?article 37 interdisent un pr?sident du Faso de briguer 3 mandats pr?sidentiels cons?cutifs. Fermez les yeux et laisser le pr?sident bBaise Compaor? sacrifier le peuple avec ses droits pour s??terniser au pouvoir est un crime contre l?humanit?. O? est la justice Burkinab?, avec ses prestigieux juristes, avocats et les agr?g?s, les professionnels du droit, les magistrats, les Docteurs en droit, vous ?tes l? comme les d?fenseurs privil?gi?s des libert?s fondamentales de nos concitoyens : Sortez de votre silence et sauvez l?article 37 qui est l?arbitre incontournable pour donner un vrai carton rouge au pr?sident Blaise Compaor? afin qu?il respecte nos lois et quitter le pouvoir pour une alternance apais? pour notre pays que nous aimons tous. Peuple Burkinab?, n?ayez pas peur sortez le 28 10 14, pour dire non au referendum qui est l?int?r?t pour un individu et sa famille.

  7. La v?rit? est qu?une partie des Burkinab?, les partisans de l?opposition, minoritaires ? l?Assembl?e nationale, joue ? faire peur aux autres Burkinab? transformant le d?bat politique,??en une guerre de tranch?es o? ceux qui se prennent pour les bons citoyens ex?crent les mauvais qui seraient ceux au pouvoir et y usent de man?uvres dilatoires pour s?incruster.?

  8. le r?f?rendum n?est pas seulement l?gal, il est l?gitime. Il peut difficilement ?tre interpr?t? comme un coup d?Etat. L?ill?gitimit?, le coup d?Etat, consisterait ? ne pas consulter le peuple sur une question aussi cruciale, passant en perte et profit ses aspirations pour se contenter des r?criminations d?un camp, celui des opposants ici, en l?occurrence. De ce fait, le refus du r?f?rendum est anti-d?mocratique et contraire aux lois et ? la logique r?publicaine.

  9. La r?vision de l’article 37 on l’a dit n’est pas une fin en soi comme d’aucuns le pensent,cela n’a pas exist? dans la constitution pour rien,nous nous devons de respecter la d?cision du chef de l’Etat ce qui ne veut pas dire qu’il faut approuver sa volont? et ?a c’est dans l’urne que tu doit aller le faire.

  10. Il ya toujours un moment pour prendre les d?cisions qui s’imposent pour l?int?r?t national. Ce n’est ni par plaisir, ni pour les beaux yeux de qui que ce soit. Arrive alors ce moment des d?cisions et c?est le pr?sident qui a la l?gitimit? pour prendre cette d?cision. c?est ainsi que la d?cision est prise hier et on doit aller au r?f?rendum. L?opposition va manifester c?est normal puisque la d?cision est contraire ? ce qu?elle veut et que les manifestions sont l?gales. Mais le CFOP est une institution r?publicaine et je suis sure qu?elle va finir par prendre une d?cision r?publicaine pour pr?server la r?publique et la paix. On sait que Zeph est un r?publicain, et il ne ferra rien contre la r?publique, d?autant plus que le r?f?rendum est inscrit dans la constitution. Mais ce sont les RSS qui veulent br?ler le pays pour satisfaire leur ego surdimensionn?. Mais le MPP est mort depuis hier avec cette prise de d?cision d?aller au r?f?rendum puis que le MPP ne veut pas passer par des voies r?publicaines et d?mocratiques.

  11. Dans la situation pr?sente du Burkina, c?est connu, la clause limitative des mandats ? la pr?sidence du Faso n?est pas interdite de r?vision. Il se trouve que des Burkinab? sont pour que cette clause soit lev?e et d?autres Burkinab? sont contre. Arrive alors le moment des d?cisions et c’est le pr?sident qui a la l?gitimit? pour prendre cette d?cision. c’est ainsi que la d?cision est prise hier et on doit aller au r?f?rendum. L’opposition va manifester c’est normal puisque la d?cision est contraire ? ce qu’elle veut. Mais le CFOP est une institution r?publicaine et je suis sur qu’elle va finir par prendre une d?cision r?publicaine pour pr?server la r?publique et la paix. On sait que Zeph est un r?publicain, et il ne ferra rien contre la r?publique, d’autant plus que le r?f?rendum est inscrit dans la constitution. Mais ce sont les RSS qui veulent br?ler le pays pour satisfaire leur ego surdimensionn?. Mais le MPP est mort depuis hier avec cette prise de d?cision d’aller au r?f?rendum puis que le MPP ne veut pas passer par des voies r?publicaines et d?mocratiques.

  12. l?alternance ne se d?cr?te pas y compris par la constitution m?me dans les d?mocraties les plus avanc?es. Elle est la r?sultante d?un rapport de forces ?lectorales qui indique quelle formation politique ou quel groupe de formations politiques a la confiance de la majorit? de la population pour gouverner.

  13. Voila qui est bien dit de la part de monsieur le SEN Assimi Kouanda,la modification de l’article 37 est bien l?gale que vous le voulez ou pas et le peuple se doit d??tre consult? dans son ensemble.Allons au r?f?rendum,la solution pour enterrer pour une fois de bon cette question.

  14. Assimi, esp?rons que la raison viendra des d?put?s, vous ?tes s?rs de truquer les r?sultats du referendum par les achats de consciences et la r?pression, mais on tournant le peuple ne sera pas indulgent avec ceux qui veulent bloquer l??mergence du pays que nous aimons tous.

  15. tant que la constitution ne l’interdise pas je ne vois pas le probl?me. je le disais depuis au lieu que l’opposition profite de sa popularit? pour amener, conscientiser ses militants et sympathisants ? voter NON, elle s’est content?e des marches et contre marches. si l’opposition y avait fait et appelait le PF ? aller au referendum je suis sur et certain qu’il n’allait pas le faire. voil? q le CDP et alli?s ont d?j? min? le terrain et sont sur de l’emporter vous invite au referendum. en politique il faut aussi avoir l’art d’anticiper

  16. Qui est le plus concerner par cette question de r?f?rendum? Blaise me dirai vous et oui mais vous n’avez pas totalement tort car tout comme le palais de Kosyam Blaise est actuellement le seul locataire. Je dis bien locataire car le palais de Kosyam est un bien nationale a son d?part son successeur viendra y ?lire domicile. Mais pourquoi le r?f?rendum concerne t il Blaise actuellement tout simple parce que Blaise est le pr?sident du Faso. La question de l’article 37 part au del? m?me de la propre personne de Blaise pour toucher tout personne ?lu pr?sident du Faso. Etre pr?sident du Faso n’est pas une t?che ais? mais cela vous le savez d?j? ce que vous ne savez pas c’est que ce n’est pas parce que votre pays a un pr?sident que la Banque mondiale va vous accorder des pr?t ou que le pays va avancer mais cela d?pend de qui est ? la t?te du pays. Il ne faut jamais oublier cela

  17. L’opposition burkinab?? : la mise en place du S?nat, elle n?en veut pas. Le r?f?rendum sur l?article 37, elle n?en veut pas. Que veut-elle? ? Descendre dans la rue. Que Blaise Compaor? et son parti leur offre le pouvoir en 2015 sans discuter en aucune fa?on sur leurs chances de la conserver. Et le peuple des ?lecteurs? ?

  18. L?opposition burkinab? serait un enfant g?t? de la d?mocratie, qu?elle n?agirait pas autrement. Elle passe le plus clair de son temps ? crier, ? gesticuler, ? insulter, ? r?criminer contre le pouvoir avec des exigences ? satisfaire, ici et maintenant, un point c?est tout. et voila que le r?f?rendum est lanc?. Que va t’elle faire

  19. Toujours les m?mes sont de cloche,cela ne pourra emp?cher la tenue du r?f?rendum qu’il faut le dire est d?j? annonc?,ce projet de loi sera adopter a l’assembl?e nationale si non que si ce n’est pas le cas actuellement.Restons serein enfin de ne pas permettre a ces quelques individus de semer la panique,il vous appartient de vous d?cider.

  20. le pr?sident a le droit de demander la modification de cette article et la mise en place du senat qui est dans la constitution. ce serait donc de la dictature que de l’emp?che de jouir de la libert? de faire ce que les loi permettent.

  21. Apr?s avoir proposer le dialogue et toute sorte d’alternative qui sont sold?s tous par un ?chec la mouvance une fois de plus met de l’eau dans son vin et invite ? la consultation populaire. Le non cat?gorique de l’opposition sans pour autant apport des solutions pour palier a cela nous t?moigne de son ignorance. Le reste de la constitution n’exclut pas la tenu du r?f?rendum vu que le r?f?rendum est permis par la constitution. Vive la mouvance Vive le r?f?rendum

  22. le r?f?rendum est le seul moyen pour que le peuple s’exprime librement et d?mocratiquement sur cette question. chers leader de l’opposition arr?ter de lavez l’esprit du peuple et les inciter a la d?sob?issance car le pr?sident est dans ces droits.

  23. Le gouvernement nous montre clairement une preuve de maturit? a travers cette convocation au r?f?rendum. Pas plu-tard qu’hier quand la mouvance a demand? ? l’opposition qu’est ce qu’elle propose comme alternative elle n’avait pas d’argument. Le respecter de la constitution me direz vous mais le r?f?rendum est permis par la constitution. Vive le r?f?rendum

  24. la constitution n’interdit pas sa propre modification. chers leader d’opposition , arr?tez donc de vouloir passer par la courte ?chelle pour ?tancher votre soif de pouvoir. arr?ter de laver l’esprit du peuple et les inciter ? la d?sob?issance

  25. HONTE A VOUS, BC et familles, LES MEMBRES du cdp, si le ridicule pouvait tuer…vous en serait mort….Comment vos enfants, vos petits enfants , vos descendants vont vous regarder( J’oubliais que vous ne vous mirez pas….de peur de ne pas vous voir dans la glace)……vont apprendre ce que vous aurez faitn egativement…dans lhistoire du BURKINA FASo…Sil ya des archives…encore dans ce pays…puis que vous faites tout …pour quils ny en aient plus….mais sachez que rien n’est fait au hasard sur cette Terre….Bon Dieu fera le reste….et Notre Palabre…
    Peuple du BF(Femmes, Jeunes, Enfants , hommes) levez vous….., levons nous….pour dire non….a cette proposition de loi….. a ce referendum… a la modification de l’art 37 …. a la mise en place du senat…. a cette pauvrete….toute entiere
    Allons au charbon…Ne restons pas chez nous….croyant que ceux sont les autres qui le feront a notre place …..
    Pour defendre les acquis de nos devanciers….Sauvons Notre BURKINA FASO

  26. Dans un Etat non d?mocratique comme le Burkina, le r?f?rendum est un instrument pour pl?bisciter le tyran au pouvoir, comme Hitler l’avait fait en Allemagne pour conserver le pouvoir et commettre ses crimes. Et pourtant Hitler se disait d?mocrate! C’est pourquoi, apr?s la dictature hitl?rienne, le r?f?rendum f?d?ral fut interdit en Allemagne, jusqu’? aujourd’hui. Mais dans un Etat d?mocratique, le r?f?rendum, bien encadr?, est un instrument tr?s important de r?gulation politique, de participation indirecte du peuple au pouvoir. Le Burkina n’a connue jusqu’? pr?sent qu’une fa?ade d?mocratique. Et de ce fait le r?f?rendum est y est un instrument dangereux que le tyran utilisera pour asservir let baillonner les esprits libres.

  27. le r?f?rendum est le seul moyen pour que le peuple s’exprime librement et d?mocratiquement sur cette question. chers leader de l’opposition arr?ter de lavez l’esprit du peuple et les inciter a la d?sob?issance car le pr?sident est dans ces droits.

  28. APRES 28 ANS DE REGNE VOICI LE CONSTAT : LE PERE N EST PLUS FIERE DE SON FILS LA MERE DE SA FILLE ET LE SOLDAT DE SA PATRIE. LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

  29. En fin on met le peuple devant sa responsabilit?, c’est ? lui maintenant de tracer les axes de l’avenir du Faso. Seul le peuple souverain peut prendre cette d?cision de modification de l’article 37. les protestations n’ont de place

  30. rien de plus important que de laisser le peuple se prononcer sur cette question de r?f?rendum et nous serons tous pr?t pour que cela soit maintenu dans ce pays.
    le r?f?rendum est ce que le peuple attendait pour ce faire entendre..

  31. La d?mocratie c’est dans les urnes, alors messieurs les d?mocrates de l’opposition aux urnes. Un bon d?mocrate ne s’oppose jamais aux urnes, au contraire il les affrontes et s’il gagne tant mieux et s’il perd il f?licite son adversaire dans la fraternit

  32. mer?i mes fr?re precesseur si tu sai que tu a garantie ton avenir prquoi refuse-il d’aller se repose ? Blaise na mettre en t?te qe c? pas le trome de leur famille ni le champs de son p?re on ne veut plus les cheveux blanc qi ne r?presente pas la sagesse au pouvoir trop c? trop que le referendume soit fair pr le partage de leur bien familliale et laiss? ntre pouvoire en paix

  33. Prkoi modifier l article 37 pr faire plaisir a une seule personne j ai honte d ?tre burkinab? honte d ?tre dirig? par ces assoiff?s du pouvoir et par ces politicien aveugl?s par l ?go?sme

  34. Chaque peuple m?rite ses dirigeants et je sais que le peuple burkinab? m?rite mieux que ces gens la, nous devront ?crire l’histoire en emp?chant cette forfaiture cette l?chet?, cette irresponsabilit? sinon nous seront jug? par l’histoire comme complices

  35. Personne ne nous accusera de pas avoir utiliser toutes les voies d?mocratiques: meetings et marches pacifiques de protestation, dialogues, bulletins de votes. Si par malheur, il y a r?f?rendum puis fraude en faveur du OUI puis tricherie pour r?installer Blaise Compaor? ? Kossyam… alors qui va en vouloir aux BIB?SS?: les intr?pides d’entre nous qui appliqueront ? la lettre “LA PATRIE OU LA MORT…” ???

  36. On a pas besoin de r?f?rendum au burkina on a besoin d’h?pitaux ?quip?e de travail pour les jeunes de s?curit? de manger ? notre faim de bonne gouvernance et enfin de changement ? la t?te du pays car depuis ma tendre enfance je n’est connu que toi Blaise compaor? comme pr?sident (avec tous le respect que je vous doit vous n’?tes pas le seul fils digne du pays a pouvoir gouverner ma belle patrie) voil? ce dont le peuple Burkinab? aspire ? la majorit? absolu

  37. De quelles r?alit?s parle t’il? Du peuple qu’on a conduit dans la mis?re, de l’enfant que son ?ducation ne peut plus ?tre assur?? Du fonctionnaire qui ne voit pas le bout du tunnel? Du pauvre paysan qu’on a expropri? de ses terres, des familles qui ne peuvent pas assurer les soins de sant?? Ce sont ces r?alit?s? 27Ans qu’on a mis en coupe r?gl?e la population burkinab? ?a suffit!!! Le refus c’est maintenant.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *