Burkina : Les organisateurs veulent offrir un « SIAO de rêve »

823 0

A 48 heures de l’ouverture officielle de l’évènement, le Coordonnateur du commissariat général du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), Sibiri Sanou, était face à la presse. Objectif principal : Faire l’état des lieux des préparatifs et des derniers réglages en cours. Plusieurs questions notamment sécuritaires ont été débattues au cours des échanges avec la presse.

Pendant 10 jours, Ouagadougou sera de nouveau la Capitale de l’artisanat africain. La 14e édition du SIAO se tiendra du 28 octobre au 6 novembre 2016 sous le thème général : « Artisanat africain, entreprenariat féminin et protection sociale » et est placée sous le parrainage du Président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo. La cérémonie d’ouverture est prévue pour ce 28 octobre à partir de 8h.

L’édition de 2014 n’ayant pu se réaliser pour cause de la maladie à virus Ebola, les organisateurs mettent la main à la pâte pour assurer un « franc succès » à l’organisation de la présente édition. Composé de 16 commissions, le commissariat général comprend 116 membres dirigés par le Directeur général du SIAO, Dramane Tou.

Lire également : SIAO 2016 : Réussir l’édition, le défi principal du comité d’organisation

SIAO 2016 : Réussir l’édition, le défi principal du comité d’organisation

Et réussir cette 14e édition, c’est le défi principal de la direction du salon, du comité d’organisation, des Forces de sécurité. Une édition dite « de la relance » pour servir un « SIAO de rêve » aux artisans, exposants, visiteurs, acheteurs professionnels, bref au grand public.

Au total, 590 stands répartis dans 5 pavillons ont été construits et sont en cours d’attribution. Les exposants inscrits en 2014 ont été automatiquement reconduits. Environ 3.000 artisans ont confirmé leur participation et plus de 200 visiteurs et acheteurs professionnels sont attendus.

Selon le Coordonnateur du commissariat général du SIAO, Sibiri Sanou « le SIAO 2016 doit relever au moins trois défis : le défi organisationnel, le défi sécuritaire et enfin ce SIAO innove sur plusieurs plans (implantation de points d’informations dans chaque pavillon, possibilité d’acheter les tickets d’accès via Airtel Money) ».

Les animateurs de la conférence de presse, ce 26 octobre 2016
Les animateurs de la conférence de presse, ce 26 octobre 2016.

Quelle conséquence de la grève des médias publics sur le SIAO 2016 ?

Concernant le défi sécuritaire, le Président de la Commission Sécurité, Marcel Paré, a rassuré que les Forces de défense travaillent à « sécuriser le coin » notamment les installations, les exposants, les visiteurs. Il n’a pas manqué d’inviter les uns et les autres à respecter les consignes des éléments de sécurité.

« Les Forces de défense et de sécurité sont déjà en alerte maximum… Je vous rassure, nous sommes sereins », a-t-il ajouté. L’accès au site sera interdit aux marchands ambulants et un dispositif est mis en place pour identifier d’éventuels voleurs.

Vu la grève de 4 jours observée par les médias publics, les organisateurs du SIAO ont fait savoir que le direct et des émissions pourraient éventuellement être assurés par des médias privés. Ils ont également rassuré qu’il n’y aura pas de problèmes d’électricité pendant les 10 jours du salon.

Il faut noter que les travaux de réfection de la rocade Sud-Est du boulevard des Tansoaba seront suspendus, le bitume servira de piste piétonne. Il y aura, selon les responsables du SIAO, moins de poussière et les travaux de réaménagement se poursuivront après.

Par ailleurs, il a été conseillé aux 500 journalistes nationaux et internationaux, qui doivent contribuer à la visibilité de l’évènement, d’utiliser des « appareils professionnels » et aux utilisateurs de smartphones et/ou tablettes de ne pas être « surpris » si toutefois ils sont interpellés par les Forces de sécurité pour vérification d’identité.

Il faudrait aussi savoir que le SIAO 2016 coïncide avec la 29e édition du Tour cycliste du Faso qui battra également son plein du 28 octobre au 6 novembre 2016 sur les routes du Burkina.

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *