Manifestation des commerçants pour exiger la réouverture des marchés

COVID-19 au Burkina Faso : Des commerçants réclament l’ouverture du marché de Dassasgho

463 0

Le pont non loin de la MACO jusqu’au début de l’échangeur de l’Est a été barricadé par des commerçants ce mardi 28 avril 2020. Cette manifestation vise à exiger la réouverture du marché de Dassasgho.

A l’issue de la réouverture du grand marché le 20 avril 2020, des commerçants des autres marchés exigent la réouverture de leur lieu de commerce. Ce mardi 28 avril 2020, des commerçants du marché de Dassasgho ont manifesté leur mécontentement tout en demandant la réouverture de leur marché. A l’aide de pneus, des planches, des troncs d’arbre, les commerçants ont barricadé la voie menant de la MACO à l’échangeur de l’Est.

Lire aussi 👉COVID-19 à Ouagadougou : Fermeture des marchés et yaars à compter du 26 mars 2020

« Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous avons barré la voie pour exiger de la réouverture de notre marché. Nous n’en pouvons plus. Nous voulons faire savoir aux autorités que nous souffrons. Plus d’un mois sans activité et toute une famille à entretenir, ce n’est pas facile. Rood wooko et notre marché ont été fermés le même jour.

Normalement, la réouverture devrait se faire simultanément. Depuis la fermeture du marché, nous n’avons pas reçu de l’aide. Nous sommes dans la misère. Tout ce que nous demandons c’est la réouverture du marché. Et si la réouverture tarde nous allons ressortir de nouveau. Quand tu as faim tu ne peux pas dormir », a expliqué Ali Ouédraogo, commerçant au marché de Dassasgho.

Ali Ouédraogo, commerçant au marché de Dassasgho
Ali Ouédraogo, commerçant au marché de Dassasgho

Las d’être dans l’attente, les commerçants de Dassasgho demandent la réouverture de leur commerce. A les écouter, ils ne comprennent pas le temps mis pour l’ouverture des autres marchés.

Lire également 👉Armand Béouindé : « Nous ne pouvons pas nous payer le luxe d’arrêter notre économie parce qu’il y a une maladie »

 « Ils (les autorités régionales et communales) avaient dit que le marché allait être fermé jusqu’au 20 avril. Ils ont parlé d’aide, mais nous n’avions rien reçu. Nous ne sommes pas salariés. Même aujourd’hui, si on ouvre le marché personne ne peut s’approvisionner en marchandises. 

C’est l’argent de l’approvisionnement qui a servi à entretenir la famille pendant la fermeture du marché. Je suggère que l’Etat mette en place des fonds pour permettre aux commerçants de relancer leur activité. Notre souci c’est la réouverture du marché. Nous sommes prêts à respecter toutes les mesures barrières », a relaté Ousmane Kaboré, commerçant du marché de Dassasgho.

La fermeture des marchés est un coup dur pour les commerçants. 

Lire 👉 Mesures contre la COVID19: Les commerçants exigent la réouverture des marchés

« Nous demandons la réouverture seulement du marché. Je suis veuve et j’ai 22 orphelins sous ma charge. Le marché est mon unique gagne-pain. Nous souhaitons que Dieu nous épargne de cette maladie. Mais nous demandons la réouverture du marché », a indiqué Assita Barra, commerçante au marché de Dassasgho.

Jules César KABORE

Burkina24

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *